France de Séverac

Responsable éditorial et site web

La mutuelle au chômage

Lorsque l'on change de situation professionelle, mille questions nous viennent en tête. Ce n'est pas évident de savoir comment le chômage se déroule, surtout lorsqu'il s'agit de démarches administratives. Alors qu'en est-il de notre mutuelle ?

La mutuelle au chômage : pourquoi est-elle indispensable?

Si vous êtes chômeur, la Sécurité sociale maintient ses services et rembourse vos frais médicaux, de pharmacie et vos soins d’hospitalisation, toujours et encore à hauteur du tarif conventionné. Il vous restera donc le ticket modérateur à votre charge, comme c’est le cas pour les salariés. Une mutuelle, même ou surtout en période de chômage, est nécessaire pour couvrir l’intégralité de ses dépenses de santé. Le niveau de remboursement de l’Assurance maladie varie selon la situation de chômage. Êtes-vous indemnisé ? Êtes-vous en pré-retraite ? Percevez-vous une allocation chômage ?

Pour chômeurs indemnisés

Pendant la durée de vos allocations, vous béneficiez des prestations auxquelles vous aviez droit avant la rupture de votre contrat de travail. Vos indemnités journalières seront calculées sur la base des salaires des 3 ou 12 derniers mois précédant la rupture de votre contrat de travail.

Pour chômeurs non-indemnisés

Vous êtes assuré par l’Assurance maladie pendant un an. Durant ce délai, vous devez présenter une attestation de recherche d’emploi. Si après un an de recherche, vous êtes encore chômeur, vous continuez tout de même à béneficier des remboursements de soins des assurances maladie à condition d’être toujours à la recherche d’un emploi ou d’être dispensé de recherche d’emploi. Si par contre vous êtes chômeur mais n’êtes ni indemnisé par pôle emploi ni inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi, vous pouvez demander à béneficier de la CMU de base (si vous remplissez les conditions).

Si lors de votre emploi, vous disposiez d’une mutuelle entreprise, alors vous avez le droit de conserver les mêmes garanties pendant un certain temps, à condition que vous continuez à verser des cotisations régulières. Votre partenaire possède une mutuelle entreprise ? Dans ce cas, vous pourrez également profiter des mêmes garanties que votre conjoint en tant qu’ayant droit pendant toute la période de chômage. Pour conclure, si les indemnités journalières ne suffisent pas pour le paiement de vos dépenses de santé, alors vous pourrez vous orienter vers les aides publiques.

Les aides complémentaire santé

Dans tous les cas, mieux vaut ne jamais interrompre vos cotisations, car en cas de sinistre, les conséquences seraient absolument fatales et vous serez obligé de tout payer par vos propres moyens.

 

Ce site utilise des cookies

Nous vous informons que nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour améliorer votre expérience ainsi que de garantir nos meilleurs services sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation.