Avis clients

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

5 conseils pour financer ses vacances

 

Comme chaque année à l’approche des congés d’été, de nombreuses personnes se demandent si faire un crédit pour financer ses vacances est possible.

Depuis quelques années le budget vacances des français se réduit. Et pourtant, en 2018 le nombre de français partis en vacances n’a jamais été aussi élevé. Ne serait-ce que pour une escapade le temps d’un weekend, de nombreuses personnes ressentent le besoin primordial de partir. Mais lorsque l’on fait face à une situation difficile, et qui peut durer dans le temps, financer ses vacances est loin d’être une chose facile.

Qu’il s’agisse de faire une coupure avec le reste de l'année, de voir la mer, de visiter une famille éloignée, d’emmener ses enfants découvrir d'autres paysages, de partir en lune de miel ou tout simplement, de recommencer l'année en partant du bon pied, nombreuses sont les raisons qui peuvent pousser à se tourner vers le crédit voyage pour financer ses vacances.

5 conseils pour financer ses vacances

Voici nos 5 conseils pour bien choisir votre crédit vacances

  • 1. Assurez-vous de pouvoir le rembourser

    Ceci peut paraître un conseil basique, mais lorsque l’on contracte un crédit, il est important de penser au futur. Demandez-vous : si demain ma situation change, pourrais-je toujours le rembourser ? Impactera-t-il sévèrement mon budget ? C’est en se posant les bonnes questions qu’un crédit permet d’être remboursé en tout sérénité.

  • 2. Identifiez le bon crédit

    Choisissez celui qui répond le plus à vos besoins et à votre situation du moment. En effet, il est possible de distinguer trois types de crédits pour financer ses vacances.

  • Le prêt personnel vous permet d’être libre, ainsi vous disposez de la somme demandée comme vous le souhaitez.

  • Payer ses vacances en plusieurs fois directement auprès du voyagiste. C’est au moment de la réservation, que vous pourrez ainsi choisir de payer en 2, 3 ou voire 6 mois.

  • Le prêt vacances est ce que l’on appelle un crédit affecté. L’organisme de crédit ou votre banque pourra vous demander des justificatifs afin de prouver que la somme a bien été utilisée pour vos vacances.

  • 3. Soyez réaliste en choisissant un montant raisonnable

    Si vous n’en n’avez pas les moyens, ne faites pas de crédit voyage pour financer un tour du monde. Songez plutôt à une destination raisonnable avec un montant correspondant à vos ressources. Vous pourrez ainsi profiter de vos congés d’été, sans penser à l’énorme montant qui vous attend à votre retour. Le but est aussi de se relaxer et non de s’ajouter des soucis supplémentaires.

  • 4. Ne vous adressez pas uniquement à votre banque

    Même si cela vous semble être la solution la plus simple, il est important de consulter les différentes offres disponibles. Un site comme mon-comparateur est idéal pour se faire une idée claire des offres disponibles, car il vous informe des meilleurs taux d’intérêts selon votre situation.

  • 5. Négociez

    Une fois toutes les offres à votre disposition. Financer ses vacances avec un crédit au taux le plus bas, c’est possible ! N’hésitez pas à négocier en faisant jouer la concurrence.