MON COMPARATEUR DE RACHAT DE CRÉDIT

Regroupez vos crédits pour simplifier la gestion de votre budget

Envisagez l'avenir en toute sérénité en ne payant qu'une mensualité unique

Faites vous accompagner par des experts maitrisant les normes en matière de rachat crédits

La presse parle de nous :

slate parle de nous
le parisien parle de nous
le figaro parle de nous
la tribune parle de nous
l'argus parle de nous

Avis clients

 

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

Nos engagements

Comparaison indépendante des meilleures assurances

Simulations simples et rapides

Solution ajustée en fonction de vos besoins et de votre profil

Recherche du meilleur tarif

Expertise gratuite et sans engagement

Protection de vos données et de votre vie privée

95% d'internautes satisfaits

Qu'est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit, également connu par le grand public comme un « regroupement de crédits » est une opération bancaire qui consiste à rassembler ses crédits en un seul. L’objectif de cette démarche est de réduire le coût total de toutes ses mensualités de remboursement réunies afin de diminuer son taux d’endettement, et ainsi, gagner en flexibilité financière. Cette nouvelle marge de budget gagnée peut ensuite, par exemple, permettre d’épargner ou encore de financer d’autres projets immobiliers. 

Quand faut-il procéder à un rachat de crédit ?

En principe, aucun délai ni moment particulier n’est imposé par le législateur pour effectuer un rachat de crédits. Toutefois, cette opération financière s’avère propice dans deux cas de figures :

  • Lorsque des difficultés financière se font ressentir, et que la prochaine étape est le surendettement et le fichage à la Banque de France

    En effet, le regroupement de crédits s’avère être, pour beaucoup, une solution de dernier recours.

  • Lorsque la situation économique le permet

    Un autre moment stratégique consiste à profiter de la conjoncture économique offrant des taux d’intérêts bas, compétitifs et avantageux pour les consommateurs. Le but étant de faire des économies en bénéficiant d’un meilleur taux d’intérêt.

Le rachat de crédit permet de rééchelonner ses mensualités de remboursement à la hausse ou la baisse.

Bon à savoir

Certains choisissent l’inverse, et réalisent cette opération afin de rembourser plus vite ses crédits. Comment ? En faisant racheter ses crédits, on peut aussi choisir d’augmenter la mensualité de remboursement et ainsi raccourcir la durée du crédit en le payant plus rapidement.

Quels sont les différents types de rachat de crédit ?

Le rachat de crédit consommation

S’applique à tous les types de crédits conso (travaux, auto, prêt personnel, renouvelable, découvert bancaire, dettes familiales et dettes fiscales).

Le rachat de crédit immobilier

Il concerne le regroupement de plusieurs prêts immobiliers. Il est effectivement possible uniquement pour des prêts dits à l’habitat.

Le rachat de crédit mixte ou global

Il regroupe à la fois divers crédits à la consommation en plus de votre prêt immobilier

Vous ne devez pas confondre le rachat de crédit immobilier avec la renégociation de prêt immobilier. Dans le premier cas, un établissement concurrent rachète vos crédits. Dans le deuxième, vous négociez avec votre banque un nouveau taux pour votre prêt en cours.

Dans le cadre du crédit à la consommation, certains types de crédits sont exclus comme par exemple les dettes professionnelles, les retards de règlement de l’URSSAF ou de la TVA, mais aussi les emprunts FCC/FICP.

Etude Les Français et le Crédit

Découvrez l'étude réalisée par Mon Comparateur et sa carte interactive de France des personnes empruntant le plus par département.

6 personnes sur 10 regrettent avoir souscrit un crédit >> En savoir plus

Un rachat de crédit, mais à quel taux ?

Le rachat de crédit vous offre l’avantage de pouvoir obtenir un meilleur taux pour le nouveau crédit. Il est parfois même possible de négocier un taux d’intérêt dit unique. Celui-ci est fixe ou variable, et permet par exemple de conserver un prêt à taux zéro souscrit antérieurement tout en faisant racheter ses autres crédits avec un taux unique

Quels sont les avantages du rachat de crédit ?

Le rachat de crédit offre deux avantages : diminuer ses mensualités et éviter le surendettement.

    • Il permet d’adapter ses mensualités de remboursement à son budget en les diminuant ou augmentant, selon le but recherché.

      Si vous décidez de réduire le montant de la mensualité, vous allongez automatiquement la durée de remboursement, ce qui souvent entraîne une augmentation du coût global du crédit (c’est-à-dire du montant total des intérêts sur toute la durée du prêt). Aussi, vous obtenez une vue simplifiée  de l’ensemble de vos finances (ressources et dettes) tout en simplifiant vos mensualités. Vous ne devez plus rembourser plusieurs crédits auprès de plusieurs organismes, mais un seul crédit auprès d’un organisme. Les risques d’oubli et d’éparpillement sont alors réduits.

    • Il peut permettre d’éviter un surendettement ou d’en sortir, en fonction de la gravité de votre situation.

    Certains courtiers spécialisés en rachat de crédit en cas de surendettement, ainsi que des intermédiaires financiers se mettent directement en rapport avec les banques pour effectuer la demande à votre place et vous aident dans les démarches nécessaires.

    Rachat de crédit ou renégociation, quelle solution choisir ?

    La renégociation de crédit ou faire racheter ses crédits sont deux opérations bancaires différentes mais qui en principe ont le même objectif. Ces deux procédures visent à réduire le coût des mensualités de remboursement des crédits afin de diminuer son taux d’endettement et regagner en marge budgétaire. Pour savoir quelle solution choisir, il faut d’abord savoir en quoi ces deux procédures diffèrent.

    La renégociation de prêt immobilier consiste en une nouvelle négociation du taux d’intérêt appliqué au crédit en cours avec sa banque. Le but de cette démarche est d’essayer d’obtenir un taux moins élevé, et donc plus avantageux pour l’emprunteur.

    Regrouper vos crédits

    Toutefois, dans le cadre d’une renégociation, les banques proposent souvent un nouveau taux d’intérêts qui n’est pas beaucoup plus attractif que le taux actuel. C’est pourquoi faire racheter son prêt immobilier auprès d’un établissement bancaire concurrent et spécialisé en la matière s’avère généralement la meilleure des options.

    Dans les faits, le premier prêt immobilier prend fin par la conclusion du nouveau contrat, basé sur le capital restant dû du crédit renégocié avec un nouveau taux. Néanmoins, si votre objectif est de « souffler » en fin de mois en regagnant un peu de flexibilité budgétaire, il vous sera conseillé de procéder à un rachat de crédits plutôt qu’à une renégociation.

    Seul le prêt immobilier offre la possibilité d’une renégociation.

    À retenir

    Pour être intéressante, la différence entre les deux taux doit être au minimum de 1 % pour pouvoir couvrir les éventuels frais de dossiers et pénalités de remboursement anticipé engendrés par la renégociation

    Le rachat de crédit en cas de surendettement

    Selon la définition donnée par la Banque de France, « vous pouvez être en situation de surendettement si vous ne parvenez plus, malgré vos efforts et de façon durable, à rembourser vos mensualités de crédits et/ou plus généralement à faire face à vos dettes non professionnelles ».

    Les causes peuvent être multiples : vous avez contracté trop de crédits et/ou vos ressources se sont amoindries (perte d’emploi, maladie, séparation etc). Si tel est le cas, il existe une procédure dite de surendettement.

    L’objectif est de trouver des solutions avec une commission de surendettement. Pour déposer un dossier, il faut cependant remplir certaines conditions spécifiques en plus d’éprouver des difficultés financières. Par exemple, uniquement les particuliers domiciliés en France (ou les Français résidants à l’étranger avec des dettes en France) et n’exerçant pas de profession libérale peuvent solliciter cette aide. De plus, toutes les dettes ne sont pas concernées par la procédure et vous devez impérativement être de « bonne foi », c’est-à-dire vous ne devez pas avoir volontairement et consciemment contracté vos dettes dans le but de vivre au-dessus de vos moyens et d’échapper à vos engagements financiers par l’intermédiaire d’une procédure de surendettement.

    • Pourquoi éviter à tout prix le surendettement ?

      Être en situation de surendettement signifie avoir besoin de l’aide de l’État dans la gestion de ses finances afin de pouvoir payer ses dettes. La procédure de surendettement comporte des contraintes lourdes. Ainsi, vous n’êtes pas autorisé à contracter de nouveaux crédits et vous êtes inscrit au FICP (Fichier des Incidents de remboursement de Crédits aux Particuliers) pendant toute la durée du « plan ». Vos dépenses sont aussi mises sous surveillance. La durée du plan change toutefois en fonction de la gravité de la situation. Elle est de 5 ans pour une procédure de rétablissement personnel (PRP) et de 8 ans dans le cadre d'un plan de remboursement (après une procédure de redressement).

    • Peut-on faire racheter son crédit en cas de surendettement ?

      Une fois inscrit au FICP, autrement dit “fiché à la Banque de France” il n’est plus possible d’avoir recours au rachat de crédit.  

      Afin d'éviter une procédure de surendettement, il est conseillé de se renseigner dès les premières difficultés financières, et ce, avant que la situation ne s’aggrave. Le regroupement de prêt peut effectivement permettre d’éviter de déposer un dossier auprès d’une Commission de surendettement, ou lorsque votre dossier est refusé.

    Interview : Franck David, Avocat du Barreau Des Deux-Sèvres

    avocat-franck-david-400x300

    Franck David est avocat généraliste à Niort, ses domaines de compétences regroupent le droit de la famille (divorce, séparation, enfants), l’endettement et le pénal.Son cabinet est orienté vers le conseil et la défense de la personne et de la famille. Franck David est aussi musicien et écrivain, auteur d’un recueil de nouvelles paru en 2012 “Le Labyrinthe de la Folie”.

    Découvrez ses conseils avant de prendre un nouveau crédit

    Il convient de faire attention au TAEG, aux frais de dossier, et ne pas dépasser un certain taux d'endettement (évalué à 1/3 maximum des revenus, mais, selon les cas, qu'il faut abaisser à 1/4), en tenant compte de toutes les dépenses présentes et futures (les études, l'appartement, le permis de conduire de l'enfant devenu majeur, par exemple).

    Attention aux organismes de crédit bien connus, qui, au premier impayé, mettent en place un système de frais qui font tomber dans une spirale et se livrent à des méthodes de harcèlement (téléphoniques ou menaces d'huissiers), ce qui peut être difficile à vivre, d'autant plus dans une période par nature de grande fragilité.

    Mon conseil serait d'anticiper une situation de perte d'emploi ou de séparation. Le candidat emprunteur devrait se demander s'il pourrait emprunter et combien s'il avait été seul pour rembourser, car si le risque se réalise (perte d'emploi, séparation, deuil), il basculera aussitôt dans une situation de surendettement.

    Faire attention également quand on est en couple si le crédit est contracté par les deux partenaires. Il existe une solidarité, si l'un ou l'autre ne paie plus. Ce qui conduit parfois à des paradigmes de crises de couple (l'un organisant son insolvabilité au détriment de l'autre).

    Comment sortir de la spirale du surendettement ?

    Je propose généralement de faire d'abord geler le ou les crédits, sans aller tout de suite sur le terrain du surendettement. C'est possible pendant deux ans, par simple requête au juge d'instance. Il suffit de démontrer une situation qui a changé et qui compromet l'équilibre du budget. Le surendettement peut s'envisager dans un second temps, lequel peut aboutir à l'effacement total ou partiel des dettes.

    Tout dépend si la situation est irrémédiablement compromise ou si un simple gel permet de clarifier la situation. Il est d'ailleurs possible, dans cet intervalle, de renégocier son crédit. C'est un argument de poids vis-à-vis notamment de son banquier. Quitte à changer de banque.

      Quelles sont les situations où les compétences d'un avocat sont nécessaires ?

      Chaque situation est différente.
      On entend parfois qu'un père de famille s'est suicidé (et parfois tuant toute sa famille) parce qu'il était surendetté. Alors qu'il existe des solutions efficaces de redressement personnel aujourd'hui, qui ne doivent pas être considérées comme infamantes. La précarité du travail et des familles est susceptible de faire basculer même des catégories sociales qui n'étaient pas exposées par le passé au risque de surendettement.

      Pour mieux se protéger, toute personne qui ne peut bénéficier de l'aide juridictionnelle devrait souscrire une protection juridique adaptée (coût d'environ 100€ / an). Car il sera peut-être nécessaire d'aller défendre son dossier devant le juge de l'exécution. Or, la situation de surendettement ne permet pas, paradoxalement, dans un moment où l'intervention d'un professionnel serait le plus utile, de recourir aux services d'un avocat.

      Par exemple, la commission de surendettement peut exiger la vente de la maison de la famille. Or, la famille devra se reloger parfois pour un loyer supérieur. Cela se défend devant le juge, qui peut chercher d'autres solutions et maintenir la famille dans son domicile. Ce qui limite l'impact psychologique d'une situation de surendettement, toujours vécue comme un échec. Un avocat qui saura contrecarrer chaque proposition contraire de la commission de surendettement pourra plaider devant le juge et ainsi éviter peut-être à cette famille de perdre son port d'attache.

        Quelques options de rachat de crédit

        Rachat de crédit propriétaire

        Qu'est-ce que le rachat de crédit propriétaire ?

        Certains établissements bancaires et de crédits se concentrent sur le rachat de crédits spécifiquement adapté aux particuliers propriétaires. Ces derniers sont, tout comme n’importe quel autre consommateur, touchés par l’éventualité d’un surendettement ou des difficultés financières importantes. Ils peuvent alors alors choisir d’effectuer un regroupement de crédit avec ou sans hypothèque. Tout propriétaire, indépendamment de sa situation professionnelle, peut demander à faire racheter ses crédits.

        Rachat de crédit avec hypothèque

        Qu'est-ce que le rachat de crédit avec hypothèque ?

        Dans le cadre d’un rachat de crédit, l’hypothèque sert de garantie à l’organisme financier acheteur en cas de défaillance de votre part, c’est-à-dire si vous n’êtes plus en mesure de pouvoir respecter vos engagements. Ainsi, si cela devait arriver, il couvrira vos dettes en vendant le bien immobilier hypothéqué. Cette solution a néanmoins des inconvénients. Vous prenez en effet le risque de perdre votre logement et vous devez payer des frais supplémentaires annexes dits d’ouverture de l’hypothèque (jusqu’à 1,5 % du montant total du crédit), en plus des frais de radiation une fois le crédit remboursé (on parle de mainlevée).

        Rachat de crédit fonctionnaire

        Qu'est-ce que le rachat de crédit fonctionnaire ?

        Les demandes de rachat de crédit fonctionnaire sont sans doute celles qui sont confirmées le plus souvent : le fonctionnaire est le "chouchou" des établissements bancaires, notamment à cause de sa stabilité et sécurité professionnelle. Parfois, ils peuvent aussi bénéficier d’une assurance emprunteur individualisée, surtout les militaires. Certains organismes de crédits sont même spécialisés pour les fonctionnaires et agents de la Fonction publique.

        Rachat de prêt : les pièges à éviter

        Faire racheter ses prêts peut toutefois avoir quelques inconvénients :

          • La durée de remboursement s’allonge

            Pour profiter d’une mensualité de remboursement moins élevée, il faut allonger la durée du crédit.

          • Le coût global du crédit augmente

            C’est une conséquence directe découlant de l’allongement de la durée de remboursement du crédit.

          Ainsi, les mensualités de remboursement sont en soi moins importantes chaque mois mais sur la durée totale de remboursement, le coût est plus élevé. Il faut en effet inclure le coût de l’assurance emprunteur, sans oublier les intérêts attachés au crédit versés à l’établissement bancaire.

          Par conséquent, il est primordial de se renseigner auprès d'un spécialiste. Via notre comparateur de rachat crédit, vous pouvez obtenir l'aide d'un expert afin de bien comprendre les offres de regroupement de prêt disponibles sur le marché.

          Notre objectif

          Vous faire bénéficier des meilleures conditions en fonction de vos besoins.