Loi Madelin

Quel est l’intérêt de la loi Madelin ?

  • Comparez les offres pour un contrat loi Madelin qui vous convient le mieux
  • Des solutions adaptées avec un comparateur en ligne
  • Un devis en ligne et gratuit pour les meilleurs prix

Vivre son statut TNS

en toute sérénité

Les indépendants doivent être affiliés au RSI (Régime Social des Indépendants) ou à la Cipav pour les professions libérales. Afin de couvrir des besoins de santé telle que l’hospitalisation ou l’optique, les besoins de prévoyance, de perte d’emploi subie, de décès, les travailleurs non-salariés peuvent souscrire un contrat de type Madelin.

La loi Madelin est destinée aux TNS sans limitation d’âge qui bénéficient alors d’un avantage fiscal. Toutes les mutuelles TNS ne sont pas forcément des contrats Madelin. Un TNS Sénior peut ainsi profiter de l’avantage de cette règlementation ainsi que les travailleurs indépendants (freelances). Elle est donc considérée comme un avantage fiscal, l’un des plus intéressants du marché notamment au niveau de la prévoyance retraite. La loi Madelin instaurée en 1994 a pour but de protéger les travailleurs non-salariés non-agricoles qui cotisent volontairement à un :

  • Contrat de retraite
  • Contrat de prévoyance
  • Contrat de mutuelle TNS
  • Contrat de garantie chômage.

Ces différents contrats Madelin ne sont pas obligatoires mais donnent accès à des avantages fiscaux intéressants. Les TNS peuvent avoir différents statuts :

  • Les artisans, commerçants, industriels
  • Profession libérale
  • Dirigeants de société soumis à l’impôt de société (gérant majoritaire de SARL, gérant de société commandité par actions)
  • Conjoint collaborateur du travailleur

Les TNS agricoles ont un statut particulier et sont affiliés à un régime différent. Ils doivent être rattachés à l’assurance obligatoire de la MSA.

Les différents contrats Madelin

Pourquoi souscrire un contrat Madelin ?

Les contrats Madelin encouragent les TNS à se protéger contre les aléas de la vie plus efficacement qu’ils ne le sont avec le RSI. La loi Madelin est considérée comme un plan pertinent de défiscalisation, mais elle n’est pas considérée comme une niche fiscale, elle est plutôt un moyen de rétablir l’équilibre entre les salariés automatiquement protégés et les TNS qui font face à des risques plus importants de perte de gain. Pour profiter d’une défiscalisation lorsqu’on ne peut pas souscrire à un contrat de type Madelin, il faut se tourner vers d’autres produits d’épargne et lois d’investissement tels que Pinel et LMNP.

Ne sont pas considérés comme TNS les télétravailleurs ; ils ont le statut de salariés bien qu’ils exercent leurs activités depuis chez eux pour le compte d’une entreprise. Leur responsabilité professionnelle et le matériel utilisé sont assurés par l’entreprise.

Par ailleurs, l’impôt sur la solidarité et la fortune (ISF) est un impôt sur les biens du patrimoine immobilier comme financier (assurance-vie et placements) que possèdent des conjoints, les concubins notoires, les partenaires liés par un PACS et leurs enfants. Avant la retraite, pendant la période de cotisation, le contrat Madelin est exonéré de l’ISF sous certaines conditions (retraite constituée dans le cadre d’une activité professionnelle, primes versées régulièrement pendant au moins 15 ans, liquidation au plus tôt à l’âge de la retraite, pas de rachat social).

Loi Madelin retraite : la loi associée aux contrats de retraite Madelin

Le Travailleur non salarié qu’il soit indépendant ou libéral cotise au RSI ou à la Cipav qui assure sa protection sociale obligatoire. Seulement le niveau de retraite est souvent insuffisant et le TNS doit souscrire à un contrat retraite Madelin pour avoir une rente suffisante pour ses vieux jours. Les cotisations doivent être liées à l’activité professionnelle et versées régulièrement (mensuelle, trimestrielle, semestrielle, ou annuelle) à la compagnie d’assurance.

La loi Madelin prévoit une rente complémentaire pour le départ en retraite. Cela fonctionne sur le principe de l’épargne. À la différence des PERP (plan d’épargne retraite populaire) et autres assurances-vie, les contrats retraite Madelin profitent d’une déduction fiscale sur les primes versées. Au moment de la retraite, le capital est libéré, c’est-à-dire qu’une rente viagère est versée au TNS retraité de façon mensuelle. Une rente viagère ou rente de mortalité est une rente versée jusqu’au décès du bénéficiaire. La rente viagère est calculée en début du contrat selon une grille de mortalité légale (loi Ulpien) estimant le nombre d’année à vivre à partir de la retraite pour évaluer les sommes à payer et les rentes à verser. Il existe trois supports d’épargne, le fond en euros, le fond à risque et le contrat Madelin à points :

Contrat retraite Madelin mono-support

Le contrat mono-support est l’investissement dans un fond en euros et est donc par sa nature complètement sécurisé. La rémunération de l’épargne est comprise entre 2,5 et 3,5%.

Contrat retraite Madelin multi-support

Le contrat retraite Madelin multi-support est un placement réparti entre le fond en euros et le fond à risque qui est composé de 100% d’actions. Il faut savoir que plus le risque est élevé et plus les rendements vont être intéressants à condition de surveiller les fluctuations.

Contrat retraite Madelin en points

Les cotisations versées sont transformées en points. Ce type de contrat fonctionne comme un régime de retraite obligatoire. La rémunération de l’épargne se fait par la réévaluation des points retraites en fin de carrière professionnelle. Il y a un désavantage à ce système, c’est qu’il est peu transparent. Les points retraite sont ensuite traduites en capital.

Loi Madelin retraite : ce qu’il faut savoir

Loi Madelin retraite sortie en capital

Lorsqu’on parle de sortie de capital, on évoque le versement de la rente capitalisée. Dans ce cas, la rente viagère n’est pas soumise à l’ISF (impôt sur la solidarité et la fortune) si elle répond à quatre conditions :

  • La période de cotisation est de minimum 15 ans
  • La rente doit être liée à une activité professionnelle
  • La rente doit être constituée auprès d’un organisme relevant du Code des assurances
  • La sortie de capital débute au moment où le TNS bénéficiaire prend sa retraite.

Retraite en cas de déblocage

Le contrat Madelin est un contrat d’assurance vie par capitalisation qui n’est débloqué qu’au moment de la retraite sous formes de rentes viagères. Cependant la loi prévoit le déblocage anticipé du contrat dans certaines situations.

  • Pour invalidité : l’adhérent subit une invalidité de 2ème catégorie (impossibilité d’exercer une activité professionnelle suite à une maladie ou un accident) et de 3ème catégorie (recours à l’assistance d’une tierce personne pour les actes ordinaires de la vie)
  • Liquidation judiciaire entrainant la cessation d’activité : la liquidation judiciaire doit être prononcée juridiquement selon le Code du Commerce. L’adhérent pourra ainsi racheter son capital du moment que la situation est justifiée par le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation.
  • En cas de décès du bénéficiaire : le conjoint ou partenaire (PACS) peut débloquer le capital si une clause existe au contrat
  • Surendettement : le président de la commission de surendettement peut adresser une lettre à l’assureur, selon le code de la consommation, pour débloquer les droits individuels suite au dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Si une personne est surendettée, elle devra mettre à disposition de ses créanciers le patrimoine du contrat retraite Madelin pour extinction de passif.
  • Pas de mandat social ou de contrat de travail pendant deux ans : par exemple si un freelance cesse son activité pour insuffisance de commandes et que ce freelance n’a exercé son activité que pendant un laps de temps trop court pour réellement avoir droit à une retraite TNS. Dans ce cas, il peut débloquer le capital de son contrat pour reprendre une activité salariale.

Loi Madelin retraite et déduction fiscale

Toutes les rentes viagères sont imposables, mais dans le cas de la loi Madelin retraite, la réduction d’impôt est possible. Elle se calcule sur le montant du revenu imposable de l’année N qui est ensuite comparé au PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale). Le PASS devient une unité de mesure.

  • Si le revenu imposable est inférieur au PASS, l’enveloppe fiscale est égale à 10% du PASS.
    Par exemple, si votre bénéfice imposable est de 30 000€, le montant de déduction Madelin potentiel est de : 38 616 x 10% = 3 861,60€
  • Si le revenu imposable est compris entre 1 et 8 fois le PASS, l’enveloppe fiscale est égale à 10% du revenu imposable + 15% de la part du revenu au-dessus de 1 PASS. Par exemple, si votre revenu imposable est de 40 000€ le montant de l’enveloppe fiscale Madelin est de: 40 000X10% + ((40 000 – 38 616) X15%) = 4 000 + 207,60 = 4207,60€ (en prenant le PASS 2016 = 38 616€).
  • Si le revenu imposable est supérieur à 8 fois le PASS, l’enveloppe fiscale est de 10% de 8 fois le PASS + 15% de 7 fois le PASS. Par exemple, si votre revenu imposable est de 400 000€ le montant de l’enveloppe fiscale Madelin est de 71 440 euros en 2016.

Ce site utilise des cookies

Nous vous informons que nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour améliorer votre expérience ainsi que de garantir nos meilleurs services sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation.