Avis clients

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

Comment trouver la meilleure mutuelle santé selon ses besoins

Les remboursements de la Sécurité sociale ne couvrent pas l’intégralité des dépenses de santé. Les mutuelles santé sont des organismes à but non-lucratif qui proposent aux personnes ayant besoin de meilleurs remboursements diverses formules en matière d'assurance santé. Régies par le Code de la Mutualité, elles offrent des prestations à leurs adhérents, tout en respectant les valeurs telles que solidarité, liberté et démocratie. Par rapport aux mutuelles d’assurances, les mutuelles santé proposent une adhésion plus simplifiée, généralement sans questionnaire ou examen médical. Comment trouver la meilleure mutuelle selon ses besoins ? Avant tout, Il faut savoir qu'il existe trois types de contrat :

  • le contrat de base ou la formule ticket modérateur,
  • le contrat intermédiaire
  • et le contrat haut de gamme.

Si le médecin ne pratique pas de dépassement d'honoraires, une formule de base est suffisante. Dans le cas contraire, un contrat haut de gamme est recommandé, car la mutuelle haut de gamme n'agit pas sur la base de remboursement conventionnée et couvre les dépassements d'honoraires. N'hésitez pas à contacter votre mutuelle afin d'obtenir plus de renseignements sur les délais de remboursement.

Aujourd’hui, choisir sa mutuelle santé est devenu plus facile grâce à un comparateur mutuelle santé. Utiliser un comparatif mutuelle santé nécessite de savoir en amont quels sont les postes de dépense les plus élevés. Quelles démarches devez-vous suivre pour trouver la meilleure mutuelle ?

  • Etablir un bilan estimatif de vos besoins en soins : Quels sont mes besoins ? Pour quels postes de santé je dépense le plus ? Quelles sont mes habitudes ? Est-ce que je fréquente souvent des spécialistes, pratiquant des dépassements d’honoraires ?
  • Comparer les tarifs et les formules de garanties
  • Exclure les mutuelles qui imposent un questionnaire médical et des délais de carence désavantageux

Pour choisir la meilleure mutuelle, analysez donc vos besoins en premier plan. Ensuite, choisissez la mutuelle, qui convient le plus à votre âge, puis à votre situation personnelle et professionnelle. Tenir compte de sa situation géographique peut également s’avérer fort utile, face aux différences tarifaires entre les villes en France. Pour conclure le tout, optez pour la mutuelle qui s’adapte le mieux à votre budget, afin de pouvoir gérer les cotisations.

Choisir la meilleure mutuelle : les différentes options

Il est strictement déconseillé de souscrire une mutuelle qui dit couvrir « un peu de tout ». Si vous voulez être bien remboursé, alors il faut absolument centrer les prestations de la mutuelle sur vos besoins spécifiques :

  • Établissez tout d'abord un bilan estimatif de votre consommation annuelle de médicaments et du nombre de consultations chez des médecins généralistes et spécialistes
  • Selon vos besoins, optez pour une mutuelle centré sur le dentaire, l'optique, l'hospitalisation par exemple.

Portez-vous des lunettes ? Souffrez-vous souvent de maux dentaires ? Aviez-vous souvent recours aux médicaments ou bien êtes-vous favorables à la médecine douce ? Voilà autant de questions à se poser pour bien choisir sa mutuelle santé.

Trouver une bonne mutuelle dentaire

Trouver une bonne mutuelle dentairePeu importe votre âge, les dents sont les organes du corps qui exigent le plus grand soin. Les soins dentaires représentent une part importante dans le budget lié à la santé en France. Cependant, c'est l'un des postes de dépenses en santé le moins bien remboursé. Quels sont les soins dentaires pris en charge par la Sécurité sociale ? Prévention, plombage, traitement de caries, détartrage et dévitalisation ?

Que faire quand on a besoin de se faire traiter avec des soins secondaires ? Prothèses dentaires et orthodontie ? Ces soins sont les principales sources des dépassements tarifaires, les prix sont fixés librement par les chirurgiens-dentistes et peuvent surpasser les tarifs de la Sécurité sociale de 5 à 10 fois ! En se basant sur les besoins dentaires du passé, on peut juger si l’on se trouve sur un niveau bas, moyen ou même haut. Ainsi, vous pourrez déterminer votre niveau de garantie. Voici quelques chiffres de référence concernant les tarifs pratiqués :

PrestationsBase de remboursementMontant remboursé par la Sécurité sociale
Consultation chez un chirurgien-dentiste

23,00€

6,10€

Détartrage

28,92€

28,92€

Traitemenet d’une carie

16,87€

11,80€

Couronne

107,50€

72,25€

Appareil dentaire

182,50€

127,75€

Le remboursement d'un implant dentaire est rare avec l’Assurance maladie. Or, un implant vaut entre 600 et 1300 euros ! Les bridges et prothèses dentaires céramo-métalliques coûtent entre 350 et 600 euros. Les mutuelles permettent le remboursement d’un implant dentaire et la prise en charge des interventions du chirurgien-dentiste ! Une bonne mutuelle dentaire aura un taux d’indemnisation de 250 à 300 % pour rembourser les prothèses,bridges et couronnes dentaires au plus près des prix réels. Utilisez notre comparateur pour trouver une complémentaire qui rembourse bien les soins dentaires.

Les problèmes dentaires sont fréquents et augmentent avec l'âge

La carie dentaire est le problème dentaire le plus fréquent. Une carie peut entrainer des troubles cardiaques ! Une visite de contrôle et un détartrage annuel est conseillé. Par ailleurs, la plupart des gens auront besoin tôt ou tard de soins d’orthodontie, de couronnes ou de bridges, au moins une fois dans la vie. L’Assurance Maladie rembourse les soins dentaires à 70 % sur la base du tarif de convention.

Elle n’assume les frais pour les prothèses dentaires uniquement que si elles figurent sur la liste des produits et prestations (LPP). Les implants ne sont pas du tout pris en charge et l’orthodontie seulement pour les enfants demoins de 16 ans. La meilleure mutuelle dentaire prend en charge le ticket modérateur, les soins dentaires, entre autres les consultations chez le dentiste, les prothèses dentaires, les traitements d’orthodontie, les implants, les couronnes, les bridges, le inlay-core, le traitement de caries et racines, les extractions, le détartrage, la parodontologie …

Comme 90 % des praticiens exercent en libéral, les prix des soins dentaires sont donc libres et s’avèrent largement plus élevés par rapport au tarif de convention appliqué par la Sécurité sociale. Les dentistes appliquent donc souvent des dépassements d’honoraires d'où l'intérêt de la mutuelle.

Mutuelle optique/Mutuelle ophtalmologue :

La meilleure mutuelle optique pour protéger l'organe de perception et réceptionLes lentilles, vues comme luxe, ne sont pas couvertes par la Sécu. Sont exclues les pathologies telles que l'astigmatisme irrégulier, myopie égale ou supérieure à 8 dioptries. Le tarif de base pour une monture de lunettes se trouve à 30,49 euros pour les mineurs, d‘environ 2,84 euros pour les adultes. Les verres blancs multifocaux ou progressifs sont de 12,04 à 66,62 euros pour les enfants et de 2,29 à 24,54 euro pour adultes.

En ce qui concerne les lentilles, le prix annuel pour un œil est de 39,48 euros. Le prix moyen d’une paire de lunettes de vue équipée de verres simples est de 200 euros. La Sécurité sociale rembourse 1,49 euros pour les verres simples et 1,85 euros pour la monture. Effectivement, s’acheter des lunettes ou des lentilles signifient se confronter à des tarifs qui peuvent aller jusqu’à 530 euros en moyenne ! On peut trouver des tarifs mensuels de mutuelles optiques à moins de 50 euros pour un remboursement des frais allant jusqu’à 250 euros ! Pour les soins optiques, les mutuelles peuvent avoir un taux de remboursement de jusqu’à 600 % ! En règle générale, un remboursement forfaitaire sera plus efficace qu’une prise en charge en pourcentage !

Voilà donc des bonnes nouvelles. Lentilles, lunettes, chirurgies au laser, tout ça, c‘est remboursé ! Plus qu’un français sur deux a besoin d’une correction optique. L’Assurance maladie rembourse les frais optiques à 60 % du tarif de convention. La meilleure mutuelle ophtalmologue et optique prend en charge le ticket modérateur, les soins optiques, ainsi que les consultations chez l’ophtalmologiste, l’opticien, l’orthoptiste, les frais pour les lunettes, les lentilles de contact ou encore chirurgies (par exemple opération de la myopie).

Mutuelle hospitalisation

La meilleure mutuelle hospitalisation contre les dépassements d'honorairesLes mutuelles hospitalisation sont différentes des mutuelles dentaires et optiques, car elles sont sollicitées par tous les assurés, peu importe le profil médical et budgétaire. Les interventions à l’hôpital sont souvent liées à un accident ou maladie grave. Sans mutuelle hospitalisation, le patient, déjà affaibli par sa maladie, peut se retrouver face à des coûts encore plus exténuants. Une crise d’appendicite entraine souvent un séjour à l’hôpital suivi d’une intervention chirurgicale, engendrant forcément d’énormes dépenses. L’appendicectomie est couverte à 100 % par le régime obligatoire, mais celui-ci ne prend pas en charge le forfait hospitalier ni les frais annexes. Le forfait hospitalier s'applique lors d'un séjour supérieur à 24 heures :

  • 18 euros de forfaits journalier
  • 18 euros de franchise pour chaque intervention médicale de plus de 91 euros
  • Le ticket modérateur reste à 20 %

Ensuite, il faut y ajouter les dépassements d’honoraires et les frais de confort (chambre individuelle, lit accompagnant, télévision, téléphone…) et les soins mal ou pas du tout couverts par la Sécurité sociale. Une mutuelle hospitalisation peut permettre un traitement à domicile en cas d’ALD (affection longue durée), une mise à disposition de matériels sophistiqués pour améliorer le bien-être du patient, il existe même un soutien scolaire pour les petits. Les tarifs d’hospitalisation : une facture peut aller de 66 à 446 euros par jour (L’Expansion.com, 2014).

Si vous ne disposez pas d’une mutuelle hospitalisation, il est absolument nécessaire d’éviter les cliniques, pour éviter une facture trop élevée. Les hôpitaux publics ne pratiquent pas le dépassement d’honoraires ! L’Assurance maladie rembourse les soins hospitaliers à 80 % du tarif de base, pour un établissement conventionné. Elle rembourse également les frais annexes avant ou après l’hospitalisation, une consultation chez un anesthésiste à 70 % et une séance de rééducation postopératoire à 60 %.

La meilleure mutuelle hospitalisation prend en charge le ticket modérateur, les soins hospitaliers, notamment le forfait hospitalier, les frais supplémentaires liés à l’hospitalisation (chambre particulière, téléphone, télévision, wifi), le séjour à l’hôpital, les frais d’hospitalisation à domicile et le remboursement sur certaines pathologies (psychiatrie, rééducation).

Mutuelle audition

Si vous souffrez d’un déficit auditif, avant tout achat, le médecin est tenu d’évaluer le patient, ses besoins et son profil, examine les conduits auditifs et informe sur les différentes mesures, solutions et prix par un devis. La consultation du spécialiste et la prescription médicale serviront de base pour le remboursement des frais. Quelles sont les causes de déficience auditive ?

  • Médical : intoxication, otites, méningites, affection du nerf auditif
  • Héréditaire : les problèmes auditifs peuvent être génétiques
  • Physique : l’excès de décibels, concerts, musique, environnement bruyant

Voici quelques tarifs d’orientation, datant de septembre 2013:

Types d’appareilBase de remboursement
Patients de moins de 20 ans ou de plus de 20 ans avec déficience auditive + visuelle
Base de remboursement
Patients de plus de 20 ans

Appareil de classe A

900 euros

Tarif forfaitaire unique : 199,71 euros

Appareil de classe B

1000 euros

Appareil de classe C

1250 euros

Appareil de classe D

1400 euros

Quels sont les accessoires, leurs prix et leur remboursement ?

Types d’accessoiresBase de remboursement
Patients de moins de 20 ans ou de plus de 20 ans avec déficient auditif + visuelle
Base de remboursement
Patients de plus de 20 ans

Ecouteur

5,32 €

5,32 €

Microphone

9,17 €

9,17 €

Potentiomètre

4,52 €

4,52 €

Vibrateur à conduction osseuse

4,52 €

4,52 €

Embout auriculaire (max 1 par an)

4,52 €

4,52 €

  • Environ 6 millions de personnes souffrent de problèmes auditifs, seulement 17 % sont appareillées. S’appareiller coûte cher et les remboursements du régime obligatoire ne couvrent en moyenne que 10 % des frais réels des prothèses. Le défaut auditif n’est pas une question de vieillesse, 40 % ont moins de 55 ans !
  • L’Assurance maladie rembourse les prothèses auditives et leurs accessoires - sur prescription médical et justificatif de dépenses - à 60 % sur le tarif de convention. Les aides auditives doivent figurer sur la liste des produits et prestations remboursables afin d’être assumées par la Sécurité sociale
  • La meilleure mutuelle audition prend en charge le ticket modérateur, les consultations chez l’ORL, les prothèses auditives et accessoires annexes (embouts auriculaires, écouteurs, microphones), les frais d’entretien (piles de chargement, réparations sur la base d’une allocation forfaitaire de 36,59 euros), les aides auditives, les prestations techniques d’appareillage.

Mutuelle pharmacie

En moyenne, chaque Français dépense 461 euros par an en médicaments (2013). Un Américain dépense 716 euros, soit 255 euros de plus (2011). L’Assurance maladie rembourse les médicaments prescrits par un professionnel de santé. Voici les taux de remboursement :

  • Les médicaments reconnus « irremplaçable et coûteux » à 100 % sur le tarif de base
  • Les médicaments à service médical « majeurs et importants » à 65 % sur le tarif de convention
  • Les médicaments à service médical « modéré », les médicaments homéopathiques, certaines préparations magistrales à 30 % sur le tarif conventionné
  • Les médicaments à service médical faible à 15 % sur le tarif de base.

La meilleure mutuelle pharmacie prend en charge le ticket modérateur, les médicaments peu ou non reconnus, par exemple les pharmacies non-prescrites par votre médecin ou bien les pharmacies de médecine douce.

Mutuelle vaccin

De nombreux vaccins nécessitent des rappels réguliers, notamment les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. L’Assurance maladie ne rechoisir la meilleure mutuelle vaccinmbourse que certains vaccins sur prescription médicale. Voici les vaccins remboursés à 100 % pour les enfants et les jeunes de 12 mois à 17 ans :

  • Le vaccin contre la rougeole-oreillons-rubéole (ROR)
  • Le vaccin contre la grippe saisonnière pour les personnes à risques, c’est- à-dire les personnes à partir de 65 ans, personnes en ALD (affections de longue durée). Ce vaccin n’est pas assumé par le régime obligatoire dans les autres cas
  • Le vaccin contre l’hépatite A pour les personnes à risques

Voici les vaccins remboursés à 65 %, sur prescription médicale :

  • Vaccins obligatoires : diphtérie, tétanos, poliomyélite
  • Vaccins recommandés : coqueluche, hépatite B, infections à Haemophilus influenza B, infections invasives à méningocoque du sérogroupe C, infections à pneumocoque, ROR
  • Vaccins recommandés dans certains cas : grippe saisonnière, hépatite A infection à papillonmavirus humains (HPV), tuberculose, varicelle
  • La meilleure mutuelle vaccin rembourse le ticket modérateur, les vaccins recommandés et l’automédication, non ou peu pris en charge par la Sécurité sociale.

Mutuelle maternité

La plupart des mutuelles maternité pratiquent des délais de carence de 3 à 6 mois, une période d’attente, pendant laquelle la mère et son bébé n’est pas indemnisé. Il est donc fortement conseillé de choisir votre mutuelle maternité au moins une année avant votre grossesse. L’Assurance maladie rembourse les frais médicaux, les frais pharmaceutiques, les examens de laboratoire et d’hospitalisation liés à la grossesse et l’accouchement, la visite postnatale, les séances de rééducation périnéale, les frais d’hospitalisation du nouveau-né, les huit examens de santé de la 1ère année du nouveau-né et les trois examens de sa 2ème année et les examens semestriels jusqu’ à ses 6 ans.

Tous les frais 4 mois avant la date prévue d’accouchement et 12 mois après sont assumés par la Sécurité sociale. Les séances de préparation sont également prises en charge. La meilleure mutuelle maternité rembourse le ticket modérateur des dépenses des six premiers mois de grossesse, les échographies d’aménorrhée de la 12e et 22e semaine, n’étant uniquement remboursées à 70 %. Seulement l’échographie de la 32e semaine est prise en charge par le régime obligatoire à 100 %.

La mutuelle maternité assume les frais de confort (chambre particulière, télévision, wifi, téléphone). Les dépassements d’honoraires sont souvent pratiqués par l’obstétricien, le gynécologue, le médecin accoucheur et l’anesthésiste et lors de l’hospitalisation. La mutuelle protège contre les dépassements d’honoraires. La meilleure mutuelle vous fera bénéficier d’une prime de naissance (souvent versé si vous aviez cotisé au moins une année) et des remboursements sur des cures thermales. Prenez garde de choisir votre mutuelle avant d’être enceinte.

Mutuelle gynécologie

A partir de 16 ans, il est conseillé d’aller une fois par an chez le gynécologue. L’Assurance maladie rembourse les soins gynécologiques à 70% du tarif de convention. Un gynécologue est un médecin spécialiste, ainsi les dépassements d’honoraires sont fréquents. Il est nécessaire de déclarer un médecin traitant pour être remboursé par la Sécurité sociale à 70%, dans le cas contraire le remboursement est de 30 %.

La meilleure mutuelle gynécologie rembourse les dépassements d’honoraires des gynécologues du secteur 2 et peut couvrir la prise en charge des contraceptifs, des traitements médicamenteux, cure thermales ou encore un suivi lors de votre grossesse.

Mutuelle dermatologie

Le dermatologue n’est pas uniquement le médecin spécialiste de la peau, il soigne également les ongles, les organes génitaux, les muqueuses de la bouche ou le cuir chevelu. Le dermatologue est également le spécialiste des cancers de la peau et des maladies sexuellement transmissibles. Il peut également soigner les imperfections de la peau liées au vieillissement ou à l’exposition au soleil et quelques interventions chirurgicales. Ces soins esthétiques ne sont pas assumés par le régime obligatoire.

L’Assurance maladie rembourse les soins dermatologiques à 70 % dans le cadre d’un parcours de soins coordonnés. Pour un remboursement optimal, prenez un rendez-vous chez le dermatologue sur prescription de votre médecin traitant. Sans l’avis de votre médecin traitant, le taux de remboursement reste à 30 %. Pour les personnes en affection de longue durée, les femmes enceintes de plus de six mois et les personnes bénéficiant de la couverture maladie universelle complémentaire, les consultations chez un dermatologue médecin conventionné de secteur 1 sont couvertes à 100 %. La meilleure mutuelle dermatologie rembourse le ticket modérateur et prend en charge les dépassements d’honoraires des médecins de secteur 2 et 3.

Mutuelle médecine douce

La médecine naturelle, qui se base sur des plantes, des huiles essentielles, des aliments et minéraux, gagne de plus en plus de fans. La médecine douce reste chère, le coût d’une séance se trouve entre 50 et 100 euros en moyenne ! Parmi les séances de médecine parallèle, on compte l’homéopathie, l’acupuncture, la thalassothérapie, la méditation et la musicothérapie. L’Assurance maladie rembourse uniquement l’acupuncture et l’homéopathie pratiquées par un médecin conventionné, notamment à 35 %.

La meilleure mutuelle médecine douce rembourse le ticket modérateur de 65 % et des pratiques de médecine douce, comme la nutrithérapie, la chiropratique, la méditation, l’oligothérapie ou encore l’héliothérapie. Le yoga est de plus en plus pratiqué dans les pays européens, ces séances peuvent également être prises en charge par votre mutuelle. Et encore une centaine d’autres mutuelles, toute ajustées parfaitement à vos besoins, pour une couverture optimale de vos postes de santé.

La meilleure mutuelle selon votre âge

Une fois votre plan de besoin établi, alors appliquer une mutuelle, selon votre âge : une mutuelle jeune ou une mutuelle senior offre des prestations propres aux jeunes ou aux séniors et pourra donc mieux satisfaire vos besoins. Êtes-vous par exemple encore un enfant ou êtes-vous déjà en retraite ?

La meilleure mutuelle selon votre situation professionnelle

Ensuite, il vous faudra choisir une mutuelle propre à votre situation. Souhaitez-vous être couvert par une mutuelle étudiant ou une mutuelle entreprise, une mutuelle célibataire ou plutôt une mutuelle couple/mutuelle familiale ? Selon votre régime social d’appartenance, il existe des mutuelles plus spécifiques à votre statut. Chaque profession représente des risques différents. La meilleure mutuelle est celle qui couvre parfaitement les besoins de santé adapté à la situation professionnelle.

Êtes-vous travailleurs non-salariés, alors la mutuelle TNS est le bon choix. Si vous travaillez en intérim, c’est la mutuelle intérimaire qui vous conviendra le mieux. La mutuelle fonctionnaire s’adapte aux besoins des travailleurs d’un poste de la fonction publique. Si vous travaillez dans le secteur HRC, alors vous serez affilié à une mutuelle restauration. Les salariés et exploitants du secteur agricole pourront prétendre à la mutuelle agricole. La mutuelle boulangerie couvre les boulangers et les risques liés à leur profession. Peu importe si vous travaillez ou pas, les besoins restent présents et les maladies ou incidents peuvent toujours avoir lieu. Des solutions sont également adaptées aux personnes au chômage.

La meilleure mutuelle selon votre situation géographique

En effet, les tarifs varient selon le lieu de résidence. Une personne habitant en ville paiera sa mutuelle plus chère qu’une personne en zone rurale, vu qu’une personne en zone urbaine sera plus souvent confrontée à des maladies ou accidents. Les frontaliers suisses (résidant en France mais travaillant en Suisse) et les personnes résidant en Moselle bénéficient de contrats spécifiques. Le régime d’Alsace Moselle couvre les consultations chez un généraliste à hauteur de 90 % au lieu de 70 %.

La meilleure mutuelle selon votre budget

Bien entendu, une mutuelle avec un taux de remboursement e 400 % vous couvrira parfaitement bien. Seulement, plus la mutuelle couvre, plus elle coûte. Ainsi il faut se poser la question : combien suis-je prêt à cotiser ? Est-ce que je souhaite me couvrir avec une mutuelle pas chère ou bien une mutuelle haut de gamme ? Restez réaliste, car cesser de verser ses primes par manque de moyens peut signifier annulation du contrat.

Attention aux dépassements d'honoraires. On parle de dépassement d’honoraires lorsque le professionnel conventionné, qu’il soit dans le secteur 1 ou le secteur 2, applique des prix dépassant les tarifs de base établis par la Sécurité sociale. Pour prendre en charge le dépassement d’honoraires, il est essentiel de souscrire une mutuelle santé proposant d’excellents remboursements. Les médecins conventionnés regroupés dans le secteur 1 peuvent pratiquer des dépassements d’honoraires dans des cas exceptionnels, par exemple les consultations en dehors des horaires d’ouvertures du cabinet.

Par contre, les professionnels de santé du secteur 2, conventionnés ou non, peuvent appliquer des dépassements d’honoraires avec « tact et mesure ». N’étant pas pris en charge par l’Assurance maladie, le dépassement d’honoraires reste à la charge du patient, à moins d’avoir souscrit une complémentaire santé adaptée. La mutuelle intervient donc après la déduction du remboursement de la Sécurité sociale et la participation forfaitaire de 1 euro.

En guise d’illustration, sur une consultation de 50 euros établie par un médecin de secteur 2, la Sécurité sociale rembourse seulement 70% d’un tarif de base de 23 euros, soit 15,1 euros. Le reste sera à la charge du patient ou de sa complémentaire santé, soit 34,90 euros. Aujourd’hui, plusieurs mutuelles santé proposent des offres de remboursements sur les dépassements d’honoraires sous forme de pourcentage. Si vous aviez choisi une mutuelle qui d’abord couvre vos besoins spécifiques, qui soit ensuite adapté à votre âge, ajustée à votre situation professionnelle et géographique et qui convient à votre porte-monnaie, alors vous pouvez suivre les astuces suivantes :

  • Préconisez les mutuelles sans délai de carence, afin d’être couvert lorsque vous en aurez besoin le plus !
  • Optez pour une mutuelle avec service tiers-payant, afin d'éviter d'avancer les frais de votre propre poche !
  • Contournez les mutuelles à questionnaire médical. Ces formalités sont souvent désavantageuses au niveau de la tarification !
  • Ne vous orientez pas uniquement au prix. Mieux vaut comparer le rapport entre les garanties et les tarifs pour ensuite examiner la meilleure mutuelle avec les meilleures garanties !
  • Demandez un devis mutuelle santé clair et transparent. Comparez les mutuelles grâce à notre comparatif mutuelle santé et profitez des conseils gratuits de nos experts.
  • N’hésitez pas à changer de mutuelle si vous n’êtes plus satisfait avec votre mutuelle actuelle. Les besoins évoluent avec l’âge et donc c’est évident qu’il faudra faire évoluer sa mutuelle en fonction de ses besoins !

Bon à savoir

Un remboursement à 100% proposé par une complémentaire santé sur ce type de garantie signifie que votre assureur prend en charge jusqu’à 100% du tarif de base mis en place par la Sécurité sociale, non 100 % du prix réel.