Assurance NAC

Votre mutuelle pour Nouveaux Animaux de Compagnie

  • jusqu’à 100 % des frais de votre petit compagnon remboursés
  • Des garanties de santé taillées sur mesure
  • Garder le contrôle sur les frais de vétérinaire

Trouver votre assurance NAC

Comparateur d’assurance NAC : des garanties adaptées à vos petits animaux

Avec une assurance NAC, ne soyez pas pris au dépourvu en cas de problèmes de santé de votre animal. Bénéficiez de remboursements des frais vétérinaires jusqu’à 100 %, d’une prise en charge des frais de prévention et des médicaments prescrits par le vétérinaire, sans oublier le capital décès pouvant atteindre la jolie somme de 1500 €. Avec la mutuelle nac, votre animal est assuré à vie !

Autres thèmes

L’essentiel

Aujourd’hui, plus de 5 millions de Français possèdent un Nouvel Animal de Compagnie, également appelé NAC. Mais qui sont ces nouveaux compagnons ? Il s’agit tout simplement d’animaux domestiques plus exotiques tels que les lapins, les furets, les perroquets, les chinchillas, les cochons d’inde ou encore les serpents et certains insectes. Dans cette nouvelle diversité, les animaux ont des besoins spécifiques à chaque race et à chaque catégorie. S’ils sont plus petits que les chiens ou les chats, ils ne sont pas à l’abri d’une maladie ou d’un accident… et leur petite taille n’est pas le garant de frais courants ou de chirurgie réduits.

Assurer son animal c’est pouvoir lui offrir les meilleurs soins au meilleur prix.

Qui sont les NAC ou les nouveaux animaux de compagnie ?

Les Nouveaux Animaux de Compagnie sont regroupés sous la forme abrégée NAC et se font le porte parole de tous les animaux n’appartenant pas à la catégorie des chiens et des chiens.

De taille réduite, ils séduisent de plus en plus les Français pour plusieurs raisons. Ils peuvent être exotiques, ils requièrent souvent moins d’entretien au quotidien (pas de sortie), ils sont toujours originaux et sont plus indépendants dans leur comportement.

Cependant, en tant que propriétaire, vous êtes dans l’obligation de répondre aux besoins de santé de vos NAC, ainsi que de leur environnement (cage, lampe chauffante, nourriture adaptée).

Voici les nouveaux animaux de compagnie les plus connus :

  • Les rongeurs : le lapin, la souris, le rat, le hamster, le cochon d’Inde, le chinchilla, la gerbille, l’octodon, le chien de prairie, l’écureuil de Corée, le cochon nain, etc.
  • Les primates : le saïmiri et le pinceau blanc,
  • Les lézards : l’iguane, le gecko, le caméléon, etc.
  • Les insectes : le phasme, etc.
  • Les arthropodes : l’araignée, le scorpion, le myriapode, etc.
  • Les crustacés : la crevette, le bernard-l’hermite, etc.
  • Les mollusques : les escargots de Bourgogne, etc.
  • Les amphibiens : la grenouille rieuse, l’axolotl, le dendrobate, etc.
  • Les gallinacés : la poule, le paon, le canard, l’oie, le dindon, etc.
  • Les oiseaux : le perroquet, le canari, la perruche, le toucan, le mainate, etc.
  • Les poissons : le poisson rouge, les poissons exotiques d’eau douce, la carpe koï, etc.
  • Les serpents : le boa, le python, etc.
  • Le putois,
  • Le furet,
  • Le vison,
  • Certaines espèces de tortues.

    Bien qu’adopter un furet ou un lapin nain ne soit pas comparable à l’adoption d’un chien ou d’un chat, adopter un nouvel animal de compagnie reste un engagement de plusieurs années et une responsabilité qu’il faut pouvoir assumer. Ces animaux, bien que plus exotiques, restent des êtres vivants doués de sensibilité, qui peuvent déséquilibrer la faune et la flore lorsqu’ils sont abandonnés dans la nature, en la détruisant.

Certains petits animaux ne peuvent ni être vendus, ni adoptés. Pour d’autres NAC dits dangereux, une déclaration sera obligatoire ainsi que l’obtention préalable d’un certificat de capacité.

Quels sont les engagements d’un propriétaire de NAC ?

Un furet vit en moyenne 10 ans et nécessite autant d’entretien et de soins qu’un chat (nettoyage, vaccins, identification par puce électronique…). Le furet est également une espèce fragile qui peut être victime de maladies ou même de virus. Il faudra donc lui fournir des soins vétérinaires, peut-être même le faire opérer en cas de maladie ou accident. Une intervention chirurgicale, des analyses de laboratoire, des médicaments, tout ça peut vite représenter un gros budget pas forcément prévu pour une petite boule de poils. Voilà pourquoi il est recommandé de prendre une assurance NAC.

Une mutuelle santé nac est accessible à partir de seulement 6 euros par mois, et s’adapte à la nature de votre animal de compagnie.

Effectivement, depuis les années 80 de plus en plus de français possèdent un NAC. Il est donc normal que les compagnies d’assurance aient commencé à proposer des mutuelles animaux, spécialisées dans les besoins des nouveaux animaux de compagnie. En fonction du NAC que vous souhaitez assurer, les primes d’assurance peuvent varier. Assurer un lapin est bien différent d’assurer un perroquet. Les pathologies sont très spécifiques à la race, au même titre que les besoins et les soins.

En général, une mutuelle santé NAC de base ne dépasse pas le palier des 15 euros mensuel et couvre 80 % des dépenses de soins. En revanche, votre animal sera couvert en cas de maladie et/ou accident sans que vous n’ayez à supporter des frais dérisoires pour soigner votre animal.

Assurance NAC : est-elle vraiment utile ?

Souscrire une assurance NAC va protéger votre animal et votre budget. En échange d’une petite cotisation mensuelle, vous allez pouvoir vous faire rembourser sur les frais de santé de votre animal domestique. La mutuelle NAC prévoit un plafond de remboursement pouvant monter jusqu’à 1000 euros.

L’assurance pour les nouveaux animaux de compagnie prend en charge les frais de vétérinaires en cas d’accident, maladie ou chirurgie et vous assure tranquillité et sûreté.

Avant de vous mettre à la recherche d’une assurance NAC, il faut bien vérifier que votre animal domestique soit éligible à la mutuelle du même nom. En règle générale, assurer son lapin, son chinchilla, son furet ou encore ses oiseaux ne pose pas de problème. Mais que faire lorsqu’on a un serpent ou un lézard ? Il faudra bien s’informer sur les prestataires et les offres du marché, avant de se précipiter. Il existe deux scénarios : soit vous ne trouverez pas d’assurance animale, soit vous en trouverez une, mais elle sera plus chère, vu les spécificités de votre animal et la rareté du contrat.

Assurance NAC : les garanties couvertes

De manière générale, la mutuelle NAC rembourse les frais suivants :

  • Frais vétérinaires
  • Médicaments prescrits par votre vétérinaire
  • Analyses médicales (radios, scanner, échographies)
  • Vaccins, traitement contre puces, vitamines
  • Chirurgies, transport en ambulance animalière et hospitalisation (frais d’anesthésie et de pension)
  • Bilan de santé annuel
  • Stérilisation (pour des raisons médicales)
  • Capital décès en cas de décès.

Vous pouvez ensuite choisir entre un remboursement basique ou un remboursement complet de vos frais vétérinaires. Le taux de remboursement est exprimé en pourcentage, avec des plafonds annuels et une franchise. En fonction du niveau de couverture que vous allez choisir, vous pourrez inclure dans un contrat complet les frais vétérinaires, chirurgicaux, de prévention et les médicaments prescrits par le vétérinaire.

Les frais liés à une maladie ou un accident sont remboursés sous la forme d’un pourcentage, quant aux frais de prévention, ils sont remboursés sous forme de forfait annuel.

Les NAC, des êtres fragiles ?

Si les NAC peuvent sembler moins contraignants par rapport à un chien qu’il faut sortir plusieurs fois par jour, ces petits animaux ont tout autant besoin de leur dose d’attention.

Si vous souhaitez adopter un NAC, il faudra penser à investir dans son habitat. L’environnement d’origine du NAC devra être recréé au plus proche de celui dans lequel il évoluait dans la nature afin qu’il ait le confort nécessaire. Cela influencera beaucoup sa santé. Un hamster a besoin de se dépenser (une roue), quand un serpent ne peut pas survivre sans une lampe chauffante. Sans oublier que le changement de litière des cages est, quant à lui, journalier. Si ces conditions ne sont pas mises en place, l’animal ressentira un stress qui peut le rendre malade.

Malgré vos efforts pour offrir une belle qualité de vie à vos NAC, vous ne pouvez pas anticiper les maladies qu’ils peuvent attraper. En effet, ils sont même plus fragiles que leurs compères félins et canins.

Nous vous présentons quelques exemples de problèmes de santé que votre animal peut rencontrer, et bien que les titres sonnent comme des fables de la Fontaine, sachez qu’ils ne sont pas poétiques pour autant.

Le furet et la teigne

La teigne est une maladie qui se transmet très facilement à l’homme et aux animaux domestiques. Et elle touche particulièrement les furets. C’est une maladie résultant d’une prolifération de champignons très irritants qu’il faut traiter au plus vite. Le poil tombe et des plaques apparaissent sur la peau fine du furet.

Les dents du lapin

Le lapin se distingue par ses longues dents blanches. Pourtant, elles peuvent être à l’origine de nombreux problèmes. Comme elles ne cessent jamais de pousser, le lapin est obligé de les raboter et pour cela, il a tendance à mordiller tout ce qui passe.
En plus d’accidents domestiques que peuvent produire la section de fils électriques ou l’injection de particules néfastes pour l’estomac (bois, plastique), cette boule de poils souffre souvent d’infection de la gencive et même de la mâchoire appelée malocclusion.

Les Zoonoses

Il existe des maladies infectieuses, parasitaires et autres mycoses qui peuvent contaminer les humains comme les animaux. Nous trouvons :

  • la rage, via les carnivores (comme le furet)
  • la salmonellose, via les reptiles, les oiseaux ou les rongeurs
  • la gale, via les acariens portés par un mammifère ou un oiseau
  • la leptospirose, généralement via les rongeurs, etc.

Lors de l’adoption d’un animal, il est recommandé d’aller faire une visite de routine chez le vétérinaire pour traiter certains de ces problèmes qui peuvent déjà être présents chez le NAC.

L’assurance NAC est-elle obligatoire ?

Si l’identification des nouveaux animaux de compagnie est obligatoire. L’assurance NAC ne l’est pas. Toutefois, la mutuelle NAC vous garantit le remboursement de soins au cas où votre animal en aurait besoin. On connaît tous ces petits tracas qui nous obligent à aller chez le vétérinaire pour une simple vérification de routine. Entre la consultation et les soins, la facture peut peser lourd. Surtout quand votre animal a besoin d’une opération ou de soins réguliers.

Un NAC devra se faire soigner par un vétérinaire spécialiste de NAC. Or, ces spécialistes sont rares et tout ce qui est rare est cher. Ainsi, une simple consultation peut aller jusqu’à 40 euros. Une mutuelle nac offre de nombreuses garanties et ce pour un petit prix (moins de 10 à 15 € par mois). Afin d’éviter les mauvaises surprises, souscrire une assurance NAC pas cher est une solution plus que judicieuse.

Que vous choisissiez une assurance furet, une mutuelle lapin ou encore une assurance chinchilla, prêtez attention aux frais de dossier, aux franchises, aux délais de carence et aux garanties exclues et incluses pour éviter une mauvaise surprise une fois chez le vétérinaire. Beaucoup d’assureurs essaient de vous attirer avec des cotisations basses, mais vous devez surtout veiller à ce que le rapport prix-garanties soit bon.

Les spécifités et exemples sur certaines mutuelles de nouveaux animaux de companie

La mutuelle des lapins et lapins nain

Un lapin vit en moyenne 5 ans. Les problèmes récurrents de cet animal sont liés à ses dents (déchaussement, abcès dentaire), à sa mâchoire et à sa digestion. En général, il est conseillé de prévenir ces maux en se rendant chez le vétérinaire pour un limage régulier des dents. Par an, la facture s’élève en moyenne à 300 € pour des soins courants.

Voici un exemple de remboursement par une mutuelle santé lapin :

Soins Coûts des soins Remboursement Somme remboursée
Consultation générale + Analyses sanguines complètes 55 € + 60 € (115 €) 80 % 92 €
Vaccin myxomatose 35 € 70 € (forfait prévention) Reste 40 € du forfait prévention
Coupe des dents 20 € 40 € (forfait prévention) 20 € du forfait prévention
Abcès dentaire avec chirurgie 130 € 80 % 104 €
Reste à charge 300 € 251 €

D’un point de vue financier, une mutuelle pour lapins et lapins nains vous fera économiser de jolies sommes sur des soins indispensables.

La mutuelle des perroquets

Les perroquets et les espèces diverses comme le Cacatoès, l’Ara de Spix, l’Ara Hyacinthe, l’Amazone, l’Eclectus ou encore le gris d’Afrique ont des besoins bien particuliers. Les soins qu’ils peuvent recevoir sont également très chers.

Il est possible de faire assurer son oiseau rare pour moins de 15 € par mois, et même de vous protéger contre son vol. Les remboursements sont en moyenne de 80 à 85 %.
Les motifs de soins remboursés sont souvent de cet ordre :

  • Les problèmes respiratoires : détresse respiratoire, inflammation des sacs aériens, ostéomyélite,…
  • Les carences en calcium ou l’hypovitaminose (très fréquentes)
  • Les infections courantes transmises de l’homme à l’animal ou par un autre animal.

La mutuelle du chinchilla

Le chinchilla a une jolie fourrure qui peut aussi lui causer du tort. Il peut même pratiquer le “fur chewing” qui consiste à ronger sa fourrure. En effet, cette petite boule de poils peut subir des périodes de stress si elle est exposée à des troubles de l’hygiène ou à une mauvaise alimentation.

À cela s’ajoutent les maladies de peau comme la gale ou la teigne, la malocclusion dentaire dues à des poussées irrégulières, des problèmes digestifs et même des infections urinaires.

Un Chinchilla devra donc se rendre plus d’une fois dans sa vie chez un vétérinaire. Une mutuelle animale pour un chinchilla rembourse les frais de soins courants, de maladie ainsi que de chirurgie à hauteur de 80 à 85 %.

La mutuelle du furet

La femelle furet a un problème bien particulier : les oestrogènes. Si une demoiselle furet est élevée sans qu’elle ne puisse se reproduire, ses hormones vont attaquer la moelle osseuse. Il faut savoir que les phases de chaleur du furet cessent au moment de la reproduction, et qu’à long terme, l’hyperoestrogénisme aura des conséquences dramatiques sur sa santé. Pour cela, il n’y a qu’une solution, celle de la faire stériliser.

Le furet est un animal robuste qui peut vivre jusqu’à 15 ans, mais qui peut également être fragilisé par la gale, la teigne et la maladie de Carré (seul le vaccin lutte contre cette maladie mortelle qui s’attrape avec la salive), mais aussi par la grippe et les gastroentérites.

Le tarif d’une mutuelle pour un furet est compris entre 10 et 35 €.

Les NAC non assurés

Si les lapins, les furets, les chinchillas et les perroquets sont les NAC qui peuvent être assurés, beaucoup d’autres animaux semblent avoir été oubliés des assureurs. Les serpents, les tortues, les araignées et autres insectes, ainsi que les singes auraient plus de mal à trouver une mutuelle santé.

Pourtant, loin de ne jamais souffrir, ces petites bêtes exotiques sont parfois obligées de se rendre chez un vétérinaire. S’il est très simple d’avoir une bonne assurance NAC pour son lapin ou son furet, il sera plus difficile mais pas impossible de trouver une mutuelle santé pour votre tortue. En passant par un comparateur, vous augmentez vos chances de dénicher la perle rare des mutuelles pour votre compagnon à écailles ou à huit pattes.

Comment trouver la meilleure mutuelle NAC ?

Rien de plus simple ! Avant de choisir votre assurance NAC, pensez à définir vos besoins et ceux de votre animal. Quel est le montant que vous dépensez actuellement pour les soins de votre animal ? Quels soins souhaitez-vous assurer ? Quel est votre budget ? Vous pourrez ensuite utiliser notre comparateur assurance animaux qui triera les assurances NAC les plus adaptées à vos attentes.

Ainsi, vous pourrez comparer les offres en toute transparence et choisir l’offre qui vous correspond. Le devis assurance animaux vous permet de trouver la meilleure assurance nac, gratuitement et sans engagement.

Loin d’être une assurance facultative, la mutuelle NAC est très avantageuse :

  • les cotisations mensuelles sont en générales très bon marché
  • les remboursements à hauteur de 80 à 100 % sont très avantageux
  • les dépenses de soins pour les NAC sont très onéreuses
  • les garanties sont pour toute la vie de l’animal.
  • FAQ

Ce site utilise des cookies

Nous vous informons que nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour améliorer votre expérience ainsi que de garantir nos meilleurs services sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation.