Assurance dépendance

Anticiper la perte d’autonomie

  • Faites face aux coûts engendrés par une éventuelle perte d’autonomie
  • Utilisez notre comparateur d’assurance dépendance pour dénicher les meilleurs tarifs
  • Notre simulateur est gratuit et sans engagement ! trouvez sans plus attendre les meilleurs contrats dépendance

Votre besoin

Vous

Votre besoin

Vous et votre conjoint

Etre dépendant, c’est être incapable de réaliser seul les actes élémentaires de la vie quotidienne (se laver, s’habiller ou se déshabiller, s’alimenter, se déplacer). La dépendance peut être la perte d’autonomie physique, mentale ou les deux à la fois. Etant donné que les aides publiques suffisent rarement à financer une situation de dépendance chez les personnes âgées, il peut être intéressant de souscrire une assurance dépendance.

Autres thèmes

L’essentiel

Cela s’avère encore plus judicieux pour des personnes qui n’ont pas une épargne conséquente. En cas de perte d’autonomie, vos besoins sont couverts par votre assurance dépendance si vous en avez souscrit une. Les sociétés d’assurance, mutuelles ou encore institutions de prévoyance proposent des contrats d’assurance dépendance. Vous pouvez signer un contrat à titre individuel (entre vous et l’assureur) ou bénéficiez d’un contrat de mutuelle collective intégrant une garantie dépendance (souscrit par votre entreprise).

Assurance dépendance : les tarifs

Le tarif de votre assurance dépendance dépende :

La dépendance totale correspond à l’incapacité d’accomplir sans l’assistance d’un tiers 3 des 4 actes ordinaires de la vie quotidienne (repas, toilette, déplacements, habillement). Quant à la dépendance partielle, elle est définie dans votre contrat. Il faut donc être vigilant aux critères de dépendance partielle précisés dans celui-ci.

  • Le niveau d’indemnisation choisie (montant de la rente ou du capital)
  • Les options choisies (aménagement du domicile, téléassistance)
  • Votre état de santé

Pour évaluer de manière plus précise combien vous coûtera votre assurance dépendance, rien de mieux que d’effectuer une simulation via notre formulaire ci-dessus. Vous pouvez souscrire les garanties dépendance via différents contrats :

Quand faut-il y souscrire ?

Il est préférable de souscrire avant 70 ans ou 75 ans (chez certains assureurs) car à partir de cet âge, il n’est généralement plus possible de souscrire un contrat d’assurance dépendance. Il est recommandé de s’en occuper entre 50 et 60 ans. Dans tous les cas, vaut mieux adhérer à un contrat avant que l’état de santé ne se dégrade. En effet, un questionnaire de santé est à remplir au moment de la souscription. En cas de risques aggravés, des surprimes voire des exclusions peuvent être appliquées. Les surprimes peuvent représenter 10 à 50% de majoration par rapport au tarif de base. Pas question de tricher lorsque vous remplissez ce questionnaire parce que toute fausse déclaration intentionnelle peut entrainer la nullité du contrat. Par ailleurs, s’y prendre jeune permet de payer des cotisations moins élevées. Cependant, si vous souscrivez plus tardivement, vous paierez certes des primes plus élevées mais sur une période plus courte.

Il faut savoir que les cotisations pour votre assurance dépendance peuvent augmenter si l’équilibre technique du contrat justifie cela. Par exemple, si le contrat est déficitaire, vos primes sont revues à la hausse ou les capitaux garantis diminués. L’assureur vous informe quelques mois avant la date de renouvellement de l’adhésion de la révision des cotisations. Vous avez la possibilité de refuser cette augmentation, ce qui conduira à une résiliation de votre contrat d’assurance dépendance avec perte des cotisations déjà versées (certains assureurs sont plus souples et vous permettent de récupérer une partie de vos primes). Lisez donc attentivement les clauses incluses à votre contrat d’assurance dépendance avant de le signer.

À partir de quel moment se déclenche le versement de la rente ?

Sauf en cas d’accident, les contrats dépendance prévoient généralement un délai de carence (ou délai d’attente) plus ou moins importants selon l’origine de la perte d’autonomie (physique ou psychologique). Dans le cas de maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer entrainant une dépendance psychique, la plupart des contrats appliquent un délai de carence de 3 ans. Autrement dit, si vous êtes reconnu dépendant en raison de cette maladie dans les 3 ans qui suivent la souscription du contrat, vous ne bénéficierez pas de votre rente et l’assureur pourra résilier votre contrat. Par conséquent, ne déclarez pas de maladie neurodégénérative dans les 3 ans suivant la signature de votre contrat. Toujours avec l’exemple de la maladie d’Alzheimer, si après les 3 ans correspondant au délai de carence, vous vous retrouvez dépendant, l’assureur pourra vous verser une rente après une période souvent égale à 3 mois.

Cette période correspond au délai de franchise : une fois l’état de dépendance reconnu par le médecin de l’assureur, il se passe en général 3 mois avant le début du versement de la prestation. Les contrats d’assurance dépendance comportent aussi des exclusions de garanties telles que : la dépendance issue d’une tentative de suicide, du fait volontaire de l’assuré ou encore de certaines activités sportives. Encore une fois, lisez bien les conditions générales du contrat pour comprendre l’ensemble des exclusions. Faites-vous aider au besoin par un professionnel.

Au moment du départ à la retraite, on a une meilleure connaissance de ses ressources et il est donc plus facile de planifier son budget en matière d’assurance dépendance.

Comment bien choisir son contrat d’assurance dépendance ?

Avant de vous engager :

  • Comparez les offres de plusieurs assureurs.
  • Renseignez vous sur les conditions d’augmentation de vos cotisations au fil des années.
  • Faites attention aux clauses d’exclusions, aux critères de l’état de dépendance partielle, aux délais de carence et franchise.
  • Vérifiez que les formalités à accomplir pour faire jouer la garantie sont simples et transparentes.