France de Séverac

Responsable éditorial et site web

Stress au travail, quand la pression devient étouffante

On entend de plus en plus parler de stress au travail comme un mal qui coûte à la sécurité sociale des millions, aux entreprises une baisse de productivité et une hausse des absentéismes. Le stress au travail peut aller jusqu’au burnout, n'attendez pas d'en être là pour agir.

Comment définir le stress au travail?

Le mot stress vient de l’anglais distress (ou du français ancien destresse) qui signifie détresse. Le stress est un mécanisme de réponse à une pression de l’environnement pouvant générer plusieurs émotions comme l’anxiété ou la tristesse.

Le stress au travail est défini par l’OMS (Organisation Mondial de la Santé) comme un facteur négatif pour la productivité. Selon l’OMS, le stress au travail est l’ensemble des réactions que peuvent avoir des employés lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles qui ne correspondent pas à leurs connaissances ni capacités, entrainant une remise en cause de leur aptitude à pouvoir faire face à ces situations. Le stress peut alors avoir des effets négatifs sur la santé physique et morale d’un employé.

Evidemment il existe deux types de stress, le stress positif et le stress négatif. De plus certaines personnes réagissent différemment au même stress et vont l’interpréter comme positif ou négatif, ce stress peut venir d’une pression dans le lieu du travail. Il peut s’agir d’une date limite, de projets conséquents, d’un travail d’équipe, d’objectifs à remplir et l’envoi de rapport sur l’avancement d’un projet. Un employé peut être motivé par le stress, l’autre terrassé.

Le mauvais stress déclenche des réactions physiques et morales, et quelques fois, des scénarios inquiétants se produisent et se racontent comme des légendes modernes. Pourtant ce ne sont pas des mythes. Douleurs aigues dans le dos qui réduisent la personne au rampement, des blackouts, des évanouissements, un manque d’énergie. Mais quelles sont les causes du stress au travail ?

Le contraire du burn-out est le bore-out qui représente l’ennui au travail. Cet ennui peut lui aussi rendre malade.

Stress au travail : les causes

Les causes peuvent être multiples et cette liste n’est pas exhaustive :

  • Surcharge de travail
  • Responsabilités difficiles à assumer
  • Mauvaises conditions de travail (manque d’autonomie)
  • Agressions verbales ou physiques
  • Harcèlement
  • Sentiment de mal-être
  • Sentiment que le métier n’est pas la vocation de la personne
  • Isolement
  • Monotonie des tâches
  • Mutation technologique
  • Manque de communication dans l’entreprise
  • La culture de l’open-space

Alors que le chômage ne cesse de paralyser le monde du travail, les employés doivent apprécier la chance d’avoir une activité rémunérée. Et beaucoup passe sous silence le stress subit. Comme évoqué précédemment, il existe autant de causes de stress que de personnes. Il y a donc également diverses conséquences.

Stress au travail : les conséquences

Une démotivation, une tristesse, de l’anxiété, une moindre estime de soi, de l’absentéisme et une baisse de productivité sont les premiers signes d’un stress au travail. Et ces conséquences peuvent en amener d’autres : le burnout ou le bore-out. Si récemment le burnout (l’épuisement professionnel par la surcharge de travail) est dans toutes les bouches, le bore-out (épuisement professionnel par l’ennui) quant à lui commence à être de plus en plus connu, les deux maux sont les conséquences du stress au travail.

Le burnout est un épuisement professionnel liée à la surcharge de travail. Les personnes subissant des burnout se dédient à leurs emplois, à une cause, à un mode de vie, ou même à une relation. Hélas les récompenses attendues ne sont pas à la hauteur de l’engagement. Le bore-out est également un symptôme d’épuisement mais par l’ennui. Le travail devient inintéressant, et les tâches répétitives. Dans un milieu du travail basé sur la productivité même si cette productivité est en apparence seulement, les employés peuvent se sentir rapidement mis au placard. Le vide de sens de la vie professionnelle peut engendrer du stress professionnel mais également moral.

Peur de perdre son poste, remise en question de ses choix, sentiment de ne plus arriver à grand-chose et l’envie d’en faire moins génèrent du stress. Les employés ne se sentent plus concernés. Le manque d’engagement et de loyauté n’est cependant pas flagrant puisque l’employé parait toujours occupé mais étant donné que la plupart des salariés ont une dépendance au salaire mais pas au boulot, ils jouent les sur-actifs.

Dans toutes les situations de stress s’ensuit une période de doutes, de manque d’attention, d’irritabilité, d’agression, d’impatience, et de fatigue morale jusqu’à des cas de dépressions graves. Il y a également des dommages collatéraux au sein de l’entreprise comme une mauvaise ambiance au travail qui s’installe, des jours d’absentéisme répétés, et un esprit d’équipe affaibli.

Le burnout est la maladie du battant qui a échoué tandis que le bore-out est source de honte de n’avoir pas osé, d’avoir abandonné sans avoir rien fait.

Comment gérer le stress au travail ?

Il est possible de gérer le stress au travail. Nous vous donnons quelques astuces :

Certains chefs d’œuvres résultent de longues années de stress au travail, comme le livre de Dino Buzzati, le désert des Tartares. Les personnes qui ont réussi à quitter l’environnement stressant de leur entreprise ont souvent tous trouvé un moyen de s’épanouir aussi bien professionnellement que dans le domaine privé. Le stress au travail peut donc être aussi le signe que votre travail ne vous convient plus.

Ce site utilise des cookies

Nous vous informons que nous utilisons nos propres cookies ainsi que des cookies de tiers pour améliorer votre expérience ainsi que de garantir nos meilleurs services sur notre site. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation.