Les offres de mutuelle
Avis clients

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

Loi Madelin retraite : la loi associée aux contrats de retraite Madelin

Le Travailleur non salarié qu’il soit indépendant ou libéral cotise au RSI ou à la Cipav qui assure sa protection sociale obligatoire. Seulement le niveau de retraite est souvent insuffisant et le TNS doit souscrire à un contrat retraite Madelin pour avoir une rente suffisante pour ses vieux jours. Les cotisations doivent être liées à l’activité professionnelle et versées régulièrement (mensuelle, trimestrielle, semestrielle, ou annuelle) à la compagnie d’assurance. 

La loi Madelin prévoit une rente complémentaire pour le départ en retraite. Cela fonctionne sur le principe de l'épargne. À la différence des PERP (plan d'épargne retraite populaire) et autres assurances-vie, les contrats retraite Madelin profitent d’une déduction fiscale sur les primes versées. Au moment de la retraite, le capital est libéré, c’est-à-dire qu’une rente viagère est versée au TNS retraité  de façon mensuelle. Une rente viagère ou rente de mortalité est une rente versée jusqu’au décès du bénéficiaire. La rente viagère est calculée en début du contrat selon une grille de mortalité légale (loi Ulpien) estimant le nombre d’année à vivre à partir de la retraite pour évaluer les sommes à payer et les rentes à verser. Il existe trois supports d’épargne, le fond en euros, le fond à risque et le contrat Madelin à points :

  • Contrat retraite Madelin mono-support

Le contrat mono-support est l’investissement dans un fond en euros et est donc par sa nature complètement sécurisé. La rémunération de l’épargne est comprise entre 2,5 et 3,5%.

  • Contrat retraite Madelin multi-support

Le contrat retraite Madelin multi-support est un placement réparti entre le fond en euros et le fond à risque qui est composé de 100% d’actions. Il faut savoir que plus le risque est élevé et plus les rendements vont être intéressants à condition de surveiller les fluctuations.

  • Contrat retraite Madelin en points

Les cotisations versées sont transformées en points. Ce type de contrat fonctionne comme un régime de retraite obligatoire. La rémunération de l’épargne se fait par la réévaluation des points retraites en fin de carrière professionnelle. Il y a un désavantage à ce système, c’est qu’il est peu transparent. Les points retraite sont ensuite traduites en capital. 

 

Bon à savoir

Pendant la phase de constitution du capital, la rente viagère n’est pas soumise à l’ISF

Loi Madelin retraite : ce qu'il faut savoir

Loi Madelin retraite sortie en capital

Contrat retraite Madelin-Loi Madelin retraiteLorsqu’on parle de sortie de capital, on évoque le versement de la rente capitalisée. Dans ce cas, la rente viagère n’est pas soumise à l’ISF (impôt sur la solidarité et la fortune) si elle répond à quatre conditions :

  • La période de cotisation est de minimum 15 ans
  • La rente doit être liée à une activité professionnelle
  • La rente doit être constituée auprès d’un organisme relevant du Code des assurances
  • La sortie de capital débute au moment où le TNS bénéficiaire prend sa retraite.

Loi Madelin retraite en cas de déblocage

Le contrat Madelin est un contrat d’assurance vie par capitalisation qui n’est débloqué qu’au moment de la retraite sous formes de rentes viagères. Cependant la loi prévoit le déblocage anticipé du contrat dans certaines situations.

  • Pour invalidité : l’adhérent subit une invalidité de 2ème catégorie (impossibilité d’exercer une activité professionnelle suite à une maladie ou un accident) et de 3ème catégorie (recours à l’assistance d’une tierce personne pour les actes ordinaires de la vie)
  • Liquidation judiciaire entrainant la cessation d’activité : la liquidation judiciaire doit être prononcée juridiquement selon le Code du Commerce. L’adhérent pourra ainsi racheter son capital du moment que la situation est justifiée par le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation.
  • En cas de décès du bénéficiaire : le conjoint ou partenaire (PACS) peut débloquer le capital si une clause existe au contrat
  • Surendettement : le président de la commission de surendettement peut adresser une lettre à l’assureur, selon le code de la consommation, pour débloquer les droits individuels suite au dépôt d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France. Si une personne est surendettée, elle devra mettre à disposition de ses créanciers le patrimoine du contrat retraite Madelin pour extinction de passif.
  • Pas de mandat social ou de contrat de travail pendant deux ans : par exemple si un freelance cesse son activité pour insuffisance de commandes et que ce freelance n’a exercé son activité que pendant un laps de temps trop court pour réellement avoir droit à une retraite TNS. Dans ce cas, il peut débloquer le capital de son contrat pour reprendre une activité salariale.

Bon à savoir

Depuis janvier 2010, vous pouvez transférer un contrat de retraite Madelin vers un PERP ou un contrat Préfon pour récupérer l’épargne. Pour cela assurez-vous que les frais de transfert inscrits dans le contrat sont inférieurs ou égal à 1. La récupération de capital ou rachat ne peut pas excéder 20% des sommes sorties sous forme de capital. 

Loi Madelin retraite et déduction fiscale

Toutes les rentes viagères sont imposables, mais dans le cas de la loi Madelin retraite, la réduction d’impôt est possible. Elle se calcule sur le montant du revenu imposable de l’année N qui est ensuite comparé au PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale). Le PASS devient une unité de mesure.  

  • Si le revenu imposable est inférieur au PASS, l'enveloppe fiscale est égale à 10% du PASS.

Par exemple, si votre bénéfice imposable est de 30 000€, le montant de déduction Madelin potentiel est de : 38 616 x 10% = 3 861,60€

  • Si le revenu imposable est compris entre 1 et 8 fois le PASS, l'enveloppe fiscale est égale à 10% du revenu imposable + 15% de la part du revenu au-dessus de 1 PASS.

Par exemple, si votre revenu imposable est de 40 000€ le montant de l'enveloppe fiscale Madelin est de: 40 000X10% + ((40 000 - 38 616) X15%) = 4 000 + 207,60 = 4207,60€ (en prenant le PASS 2016 = 38 616€).

  • Si le revenu imposable est supérieur à 8 fois le PASS, l'enveloppe fiscale est de 10% de 8 fois le PASS + 15% de 7 fois le PASS.

Par exemple, si votre revenu imposable est de 400 000€ le montant de l'enveloppe fiscale Madelin est de 71 440 euros en 2016.