Quelle mutuelle santé vous faut-il ? Comparez et économisez !
Avis clients

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

La mutuelle au chômage : pourquoi est-elle indispensable?

Mutuelle au chômageSi vous êtes chômeur, la Sécurité sociale maintient ses services et rembourse vos frais médicaux, de pharmacie et vos soins d’hospitalisation, toujours et encore à hauteur du tarif conventionné. Il vous restera donc le ticket modérateur à votre charge, comme c’est le cas pour les salariés. Une mutuelle, même ou surtout en période de chômage, est nécessaire pour couvrir l'intégralité de ses dépenses de santé. Le niveau de remboursement de l’Assurance maladie varie selon la situation de chômage. Êtes-vous indemnisé ? Êtes-vous en pré-retraite ? Percevez-vous une allocation chômage ?

Pour chômeurs indemnisés

Pendant la durée de vos allocations, vous béneficiez des prestations auxquelles vous aviez droit avant la rupture de votre contrat de travail. Vos indemnités journalières seront calculées sur la base des salaires des 3 ou 12 derniers mois précédant la rupture de votre contrat de travail.

Pour chômeurs non-indemnisés

Vous êtes assuré par l’Assurance maladie pendant un an. Durant ce délai, vous devez présenter une attestation de recherche d’emploi. Si après un an de recherche, vous êtes encore chômeur, vous continuez tout de même à béneficier des remboursements de soins des assurances maladie à condition d'être toujours à la recherche d'un emploi ou d'être dispensé de recherche d'emploi. Si par contre vous êtes chômeur mais n'êtes ni indemnisé par pôle emploi ni inscrit sur la liste des demandeurs d'emploi, vous pouvez demander à béneficier de la CMU de base (si vous remplissez les conditions).

Si lors de votre emploi, vous disposiez d’une mutuelle entreprise, alors vous avez le droit de conserver les mêmes garanties pendant un certain temps, à condition que vous continuez à verser des cotisations régulières. Votre partenaire possède une mutuelle entreprise ? Dans ce cas, vous pourrez également profiter des mêmes garanties que votre conjoint en tant qu'ayant droit pendant toute la période de chômage. Pour conclure, si les indemnités journalières ne suffisent pas pour le paiement de vos dépenses de santé, alors vous pourrez vous orienter vers les aides publiques.

Les aides complémentaire santé

  • La CMU de base, la couverture maladie universelle qui permet à toute personne, avec ou sans ressources, d’être couverte par une protection maladie obligatoire, si l’Assurance maladie ne le fait pas déjà
  • La CMU-C, la couverture maladie universelle complémentaire, qui, à côté du régime obligatoire, peut offrir une complémentaire santé gratuite
  • L’ACS, l’Aide à la complémentaire santé, qui aide les personnes à revenu modeste à acquérir une complémentaire santé, sous forme d’un chèque santé.

Dans tous les cas, mieux vaut ne jamais interrompre vos cotisations, car en cas de sinistre, les conséquences seraient absolument fatales et vous serez obligé de tout payer par vos propres moyens.