MON COMPARATEUR DE MUTUELLE SANTÉ

Identifiez vos besoins de santé et ceux de chaque membre de la famille : soins médicaux réels et potentiels

Utilisez un comparateur de mutuelle santé pour dénicher les meilleurs contrats

Si vous hésitez entre 2 mutuelles santé, choisissez celle qui offre des services en plus tels que le tiers payant

La presse parle de nous :

slate parle de nous
le parisien parle de nous
le figaro parle de nous
la tribune parle de nous
l'argus parle de nous
Quelle mutuelle santé vous faut-il ? Comparez et économisez !
Avis clients

★★★★★
Michel, 35 ans de Paris

"Via mon-comparateur.fr, j'ai déniché une mutuelle santé qui répond à mes besoins. Je recommande totalement"

★★★★
Jessica, 26 ans de Marseille

"Comparer les assurances prêt n'a jamais été aussi facile et rapide. En plus je n'ai absolument rien payé pour le service offert ! Merci aux spécialistes qui m'ont bien guidé"

★★★★★
Paul, 55 ans de Nice

"Etant donné qu'il fallait mettre en place une mutuelle d'entreprise dans ma start-up, je me suis servi de ce comparateur et j'ai trouvé un contrat de mutuelle groupe offrant de bonnes prestations à prix correct. Satisfait"

★★★★
Florian, 43 ans de Grenoble

"Au top ce comparateur, j'ai pu dénicher un contrat de prévoyance plus précisément une assurance accident vu que je fais pas mal de moto à un tarif défiant toute concurrence. N'hésitez pas, testez !"

★★★★★
Dyane, 36 ans de Lyon

"Je suis avocate et j'ai pu trouver ma mutuelle TNS via ce site. Service parfait, merci"

Nos engagements

Une comparaison indépendante des meilleures assurances

Des simulations simples et rapides

Une solution ajustée en fonction de vos besoins et de votre profil

La recherche du meilleur tarif

Une expertise gratuite et sans engagement

Comparateur de mutuelle santé : nos engagements

mascotte_moncomparateurmon-comparateur.fr est le spécialiste de la comparaison de produits d’assurance. Notre but est de fournir un outil simple à manier qui permet en seulement quelques minutes de répondre à la question essentielle : comment trouver la meilleure mutuelle santé selon vos besoins, une mutuelle santé ajustée à votre situation et vos attentes. Voilà ce qu’on vous offre : une comparaison de mutuelle santé afin de vous aider à trouver la meilleure couverture santé au juste prix. Il est également possible de comparer les tarifs d'autres assurances telles que l'assurance prêt immobilier ou encore l'assurance obsèques, de faire une simulation de rachat crédit.

Service de qualité, sans frais, sans engagement et sans soucis garanti !

Notre comparatif de mutuelle santé vous permet :

  • de comparer de manière indépendante pour trouver la meilleure mutuelle santé
  • d'analyser et comparer les meilleurs tarifs des complémentaires santé
  • de choisir une formule en fonction de vos besoins et de votre profil
  • d'effectuer des simulations simples et rapides

Comparer différentes mutuelles santé vous permettra d'obtenir plusieurs devis mutuelle santé, avec les tarifs et assureurs, ainsi que le détail des garanties qu'elles proposent.

Utiliser un comparateur de mutuelles santé est donc la meilleure façon d'obtenir une mutuelle pas chère. Que ce soit pour une mutuelle individuelle ou une mutuelle familiale pour couvrir vos proches et vous même ou encore une mutuelle entreprise afin de bien assurer l'ensemble de vos employés, faites appel à nos services.

Profitez donc de notre comparatif de mutuelle santé, votre devis est gratuit et cela ne vous prend que quelques minutes. Êtes-vous, vous-même courtier en assurance, nous avons de nombreux clients qui cherchent à se faire aider par un expert !

Avantages de notre comparateur de mutuelle santé :

  • Une approche basée sur vos besoins : notre questionnaire fait le tour de vos besoins sur vos principaux postes de dépenses en santé (les soins dentaires, optiques, auditifs, hospitalisation). Ainsi vous saurez quelle mutuelle prévoyance santé choisir.
  • Trier les offres en fonction des garanties : le rôle d’un comparateur mutuelle santé est de comparer les complémentaires santé en fonction des niveaux de remboursement qu’elles proposent.
  • Trouver le meilleur prix : une comparaison des tarifs des mutuelles générales et un courtier en assurance vous permettra donc de choisir le meilleur rapport qualité/prix

Haut de page

Comparateur mutuelle santé : trouver les meilleurs tarifs ?

Quelle mutuelle santé recherchez-vous ?
Pour être sûr de bien choisir la meilleure complémentaire santé pour votre profil, nous vous proposons une méthode simple en trois étapes.

1er élément clé : définir les bons soins

La Sécurité sociale ne rembourse qu’une partie de vos dépenses de santé : ces remboursements varient selon les types de soins et se situent globalement entre 50% et 70% des frais forfaitaires.

Ces « bases de remboursement de la Sécurité sociale » sont des estimations de ce que coûte chaque prestation. Bien évidemment, ces estimations sont toujours très basses et souvent loin de la réalité. Il restera des dépenses à votre charge même après remboursement de la Sécurité sociale. Pour couvrir ces dépenses résiduelles, il vous faut une bonne mutuelle santé.

Le premier pas pour l’identifier est de comprendre ce qu’elle peut vous rembourser par type de soins. La meilleure mutuelle santé est celle qui vous proposera le meilleur remboursement sur les soins dont vous avez le plus besoin.
Lors du choix de la meilleure mutuelle santé, avant même de comparer les tarifs et d’analyser le rapport prix/qualité d’une complémentaire santé, il est judicieux de se poser les questions élémentaires sur ses besoins. Avant même de se précipiter sur le comparatif mutuelle santé, il faut donc faire le point sur ses exigences. Nous n’avons pas tous les mêmes souhaits et besoins, pourquoi donc choisir la même couverture ? Quelle mutuelle rembourse le mieux ses propres besoins ? Les besoins dépendent de plusieurs facteurs :

  • L’âge
  • La situation familiale, composition du foyer
  • L’état de santé et les besoins liés
  • La fréquence des soins

Chaque soin médical entraîne des questions différentes. Ai-je besoin de soins en hospitalisation ? Ou plutôt des soins optiques, dentaires ? Ai-je des problèmes auditifs ?

    Pour des soins en hospitalisation

La complémentaire santé rembourse-t-elle les frais de séjour et le forfait journalier ? Quels établissements sont exclus lors de la prise en charge ? Les frais de confort sont-ils inclus ? Quelles vignettes de médicaments sont assumées par la mutuelle santé et à quelle hauteur ? Les vaccins non pris en charge par le régime obligatoire sont-ils remboursés par la complémentaire santé ? Les dépassements d’honoraire sont-ils inclus dans le remboursement ?

Pour des soins optiques
La mutuelle santé rembourse-t-elle les lentilles et d’autres actes chirurgicaux, non remboursés par la Sécurité Sociale ? Un plafond de remboursement pour les lunettes est-il fixé ?

Pour des soins
Les besoins en orthodontie ou prothèses dentaires sont-ils remboursés ? La complémentaire santé prend-elle en charge les actes non remboursés par l’Assurance maladie ?

Une fois que toutes les questions nécessaires à la mise au point sont connues, le comparateur mutuelle santé va vous guider vers la meilleure complémentaire santé.

Connaissant vos besoins, le comparatif mutuelle santé peut être employé avec plus d’efficacité et plus de précision. On peut donc comparer les tarifs des meilleures offres selon ses propres besoins prédéfinis.

2ème élément : comparer les bons tarifs

Attention, la mutuelle idéale n’est pas nécessairement la mutuelle la moins chère ! Le meilleur devis mutuelle santé est celui qui va vous laisser le moins de dépenses à charge. Par exemple, une complémentaire santé à 30 € par mois qui ne rembourse que 100% du ticket modérateur dans le cas de frais d’orthodontie n’est peut-être pas l’idéal, sachant qu’il sera plus rentable de trouver un tarif mutuelle santé à 90 €, mais qui vous remboursera 3 fois plus. Le rapport prix/qualité est primordial !
Il va falloir comparer les garanties offertes et les tarifs. Prêtez attention aux critères suivants :

  • Taux de remboursement : il doit au moins rembourser le ticket modérateur
  • Les soins et pathologies pris en charge et les prestations exclues
  • La prise en charge des dépassements d’honoraire
  • La prise en charge des services supplémentaires
  • Les délais de carence et franchise, service tiers payant

La comparaison des taux de remboursement des mutuelles santé et de leurs tarifs est une opération particulièrement complexe ! Pour ne pas vous tromper, faites confiance à un professionnel des mutuelles et demandez conseil. C’est ce que nous vous proposons d’ailleurs parallèlement au devis, par l’intermédiaire de nos conseillers. Tout ceci gratuitement et sans engagement !

3ème élément : ne pas être submergé par trop d’offres

Lorsque vous lancez une recherche de tarif mutuelle, sélectionnez en amont les services dont vous aurez le plus besoin afin de ne pas vous retrouver avec une cinquantaine de devis mutuelle santé à éplucher !

Nous sélectionnons pour vous uniquement les mutuelles santé qui correspondent le mieux à vos besoins : 3 au maximum pour ne pas vous perdre dans des offres inutiles, il en existe plusieurs centaines ! Vous avez des soucis dentaires, optiques, auditifs ? Ou vous avez besoin des soins en hospitalisation ? choisissez les formules de mutuelle santé qui rembourseront bien les soins qu'il vous faut.

Si vous voulez protéger votre petite famille sous un seul contrat, vous pouvez souscrire une mutuelle familiale. La mutuelle familiale s'avère aussi fort bénéfique pour un couple, sans enfant. Alors qu'en tant qu'étudiant voyageant souvent à l’étranger, la meilleure mutuelle santé sera la mutuelle étudiant. Il convient donc de demander un devis mutuelle santé pour ce dont vous avez besoin en priorité. Tout dépendra de votre situation, jeune ou bien sénior et retraité ? Femme célibataire ou bientôt mère de famille ?

Une mutuelle santé doit être également sélectionnée vis-à-vis de votre profession. Êtes-vous fonctionnaire, ou TNS ? Occupez-vous un poste d’auto-entrepreneur ou bien d'intérimaire ? Vous êtes dans les professions de la santé ou de l’éducation ? Êtes-vous spécialiste en boulangerie ou éventuellement en assurance ? Il existe une mutuelle spéciale pour chacune de vos spécialités. Peut-être vous hésitez d’opter pour une mutuelle santé, car vous êtes une personne à faible revenue ? Certaines options, par exemple le recours à l'Aide à la complémentaire santé font toute la différence entre un tarif mutuelle santé adapté et une assurance santé trop chère. Par exemple, la possibilité d’obtenir une franchise cautionnée est tout à fait intéressante si vous avez peu recours aux soins médicaux. De toute façon, vous pouvez toujours résilier et changer de mutuelle. Rien ne vous empêche de trouver une meilleure mutuelle une fois votre contrat arrivé en période de préavis car tous les ans, de nouvelles offres et de nouveaux tarifs mutuelle apparaissent sur le marché.

comparez mutuelle santé

Haut de page

Comparateur mutuelle santé : avantages et garanties d’une mutuelle santé

Aujourd’hui 38 millions de Français disposent d’une mutuelle santé. Les avantages d’une mutuelle permettent de bénéficier des soins médicaux fondamentaux, sans devoir refuser des traitements plus sophistiqués. Leur but c’est de couvrir tous les frais non ou partiellement pris en charge par la Sécurité sociale et donc d'alléger voire même supprimer le ticket modérateur, somme restante à payer après l’intervention de l’Assurance maladie.

Attention aux différents tarifs des mutuelles en France, les prix en Alsace-Lorraine ne seront pas les mêmes qu'à Marseilles ! La mutuelle santé est la seule solution face aux dépassements d’honoraires. Le Sunshine Act vise à contrôler les déclarations libres des médecins !

Le remboursement de la mutuelle santé ne déborde jamais la dépense réelle ! Les garanties inclues sont le remboursement des :

  • Frais d’hospitalisation (honoraires, frais de séjour, forfait journalier hospitalier, chambre particulière…)
  • Consultations et visites de médecins généralistes ou spécialistes
  • Frais pharmaceutiques (médicaments et vaccins)
  • Actes médicaux et d’auxiliaires médicaux
  • Les frais d’optique (montures, verres et lentilles)
  • Les frais de soins et de prothèses dentaires
  • Les frais d’appareillage (audioprothèse, fauteuil roulant…)

Comparateur mutuelle santé : combien de Français ont une complémentaire santé ?

En 2012, on compte 3,3 millions de Français, soit environ 5 % de la population ne disposant pas d'une mutuelle santé. En 2013, ce sont 4 millions. En premier plan ce sont les jeunes qui n’ont pas les moyens financiers pour se payer une complémentaire santé et puis un grand nombre de personnes au chômage et de personnes retraitées.
Les salariés eux, peuvent se contenter d’une complémentaire santé obligatoire, un contrat collectif à tarif avantageux dans le cadre professionnel. Vu qu’il s’agit d’un contrat global avec des garanties générales, le salarié peut conclure une mutuelle individuelle, qu’on appellera une surcomplémentaire santé en cas d'insatisfaction liée aux garanties de mutuelle de groupe.

Cette surcomplémentaire est avantageuse lorsqu’on veut assurer des besoins spécifiques, afin d’être mieux couvert. La concrétisation de la généralisation d’une mutuelle entreprise se fait déjà remarquer. Trois salariés sur quatre sont couverts par une mutuelle entreprise, cela représente près de 13 millions de travailleurs. En 2013, on note 60 % de contrats à titre individuel et 36 % contrats collectifs.

Comparateur mutuelle santé : les dépenses en soins et biens médicaux en France

D’après le baromètre d’Europ assistance, les Français sont les Européens qui renoncent le plus aux soins pour des raisons budgétaires. Les résultats annoncent que 33 % des Français renoncent aux soins ou les reportent n’ayant pas suffisamment d’argent pour les payer. Pour les assurés possédant une mutuelle santé, les prestations les plus souvent supprimées dans les contrats sont les soins dentaires, avec 25 % et puis les soins d’optique à 17 % (baromètre CSA pour Europe-Assistance, octobre 2013).

La FFSA-GEMA annonce qu’en 2013, la consommation de soins et de biens médicaux a grimpé à 188,5 milliards d’euros, soit une augmentation de 2,6 % en un an. Pourtant, depuis 2008 on note un ralentissement de la croissance des dépenses pour soins et de biens médicaux, la hausse restant inférieure au seuil de 3 %.

De cette somme démesurée, la Sécurité sociale, l’État et les collectivités locales ont versé 144,6 milliards euros et sont donc responsables pour 76,7 %. En 2003, cette part avait atteint un pourcentage de 78,4 %, le niveau le plus haut depuis le début des années 2000. Les organismes de complémentaire santé ont intervenu avec 13,7 %, représentant une somme de 25,8 milliards d’euros. Le montant restant à la charge des ménages en 2013 s‘est donc élevé à 18,1 milliards d’euros, soit 9,6 %.
Voici la part de financement en 2013 (source DREES et estimations de FFSA-GEMA) :

  • Régimes obligatoires : 144,6 milliards euros
  • Organismes d'assurances : 25,8 milliards euros*
  • Les ménages : 18.1 milliards euros
  • La part des organismes d'assurances comprend les versements des sociétés d'assurance de 7,1 milliards euros, des mutuelles 45 de 14 milliards euros, et des insitutions de prévoyance de 4,7 milliards euros.

"Les difficultés économiques conduisent les Français à faire des choix qui ont des conséquences dramatiques. Se priver d'une mutuelle, c'est augmenter par deux le risque de renoncer aux soins", explique le président de la Mutualité Française Etienne Caniard.

Laissez-vous guider par un courtier en assurance pour trouver une mutuelle santé !

Haut de page

Remboursement de la complémentaire santé : tiers payant, télétransmission et calculs expliqués

Pour déterminer le montant du remboursement de la mutuelle, les complémentaires santé se réfèrent à la BRSS, base de remboursement de la Sécurité sociale, un barème établi par cette dernière. Ce seuil, appelé aussi tarif conventionné, fixe le montant du remboursement de la part du régime obligatoire par rapport aux prix dits « réels ».

En générale votre mutuelle santé est reliée à la Sécurité sociale pour effectuer la télétransmission mutuelle et ainsi rembourser au plus vite le patient.

Voici un exemple pour illustrer ce propos : dans le cas d’une consultation chez un spécialiste, le prix et tarif de base de la Sécurité sociale s’élève à 23 euros. Cette dernière rembourse 70 % de cette somme, c’est-à-dire 16,10 euros auxquels il faut déduire 1 euro de participation du patient soit 15,10 euros. Ce tarif représente le ticket modérateur, somme restante au patient. Ticket modérateur : 70 % de 23 euros = 16,10 euros, moins un euro de frais de participation du patient = 15,10 euros.

Si la complémentaire propose une couverture de 200% du tarif de base : 200 % de 23 euros = 46 euros 46 euros - 15.1 euros (part de participation de la SS) = La mutuelle peut verse jusqu’à 30,90 euros, si jamais le coût total devrait dépasser ce montant.

A noter : Ce ticket modérateur peut être plus ou moins élevé en fonction des actes médicaux pratiqués. Cette participation financière est également plus élevée si le patient consulte un spécialiste sans l’avis de son médecin traitant. De façon générale et pour les soins courants, les montants de remboursement mutuelle sont présentés sous la forme d’un pourcentage du tarif conventionné. Toutefois, pour des soins onéreux comme l’optique ou le dentaire très peu remboursés par l’Assurance maladie, les mutuelles santé s’expriment le plus souvent en termes de forfait.

L’État aide de plus en plus les personnes avec des difficultés à payer une complémentaire santé et rend l’accès à ces organisations de plus en plus facile, grâce à l'aide complémentaire santé (ACS) et la couverture maladie universelle (CMU).

L'ACS est une aide sociale pour toute personne touchant un salaire en dessous du plafond de la CMU :
Plafond annuel de référence pour la région métropole : 8 645 euros, donc un revenu mensuel de 720,42 euros

Plafond annuel de référence pour la région DOM : 9 621 euros, un revenu mensuel de 801,75 euros.
La CMU, la couverture maladie universelle de base permet l'accès à l'Assurance maladie pour tout Français ou étranger, résidant depuis plus de trois mois en France, non couvert par une mutuelle. La couverture santé complémentaire prend en charge ce qui n'est pas couvert par le régime obligatoire. Les dépenses de santé pour soins dentaires, optiques (lunettes) et auditifs (prothèses auditives) sont pris en charge, ainsi que l'avance des frais.
La CMU-C est renouvelable chaque année. Si jamais le renouvellement est refusé, l'assuré obtient une dispense d'avance des frais sur la part obligatoire pendant un an. De plus, l'assuré peut bénéficier pendant un an d'un contrat de complémentaire santé à tarif avantageux, si la CMU-C est gérée par un organisme complémentaire, mutuelle, assurance ou institution de prévoyance.

Comparateur mutuelle santé : qui avance les frais ?

Le tiers payant c’est quoi ? C’est la décharge de l’avance de frais de santé annexés aux consultations médicales, aux traitements hospitalisation et à l’achat de médicaments en pharmacie. Le service tiers payant de la Sécu permet au bénéficiaire d’éviter l’avance des frais de consultations chez le médecin, l’hôpital ou pour les médicaments. Le tiers payant d’une mutuelle peut en plus avancer les frais de traitements de spécialistes, tels que le dentiste et le radiologue ou encore les coûts de laboratoires d’analyses.

Qui dit tiers payant pense à une garantie spécifique à la mutuelle, or il ne faut pas oublier que la Sécurité sociale pratique ce même système. Ceci est notamment le cas pour les frais de santé liés à la grossesse et à une affection de longue durée. Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle, la CMU profitent également d’un remboursement à 100 % par le régime obligatoire.

L’exemption d’avance de frais est quasi automatique lorsqu’il s’agit de dépenses dans les pharmacies, les hôpitaux et les cliniques. L’aide à la complémentaire santé s’occupe des tarifs venant de dépassements d’honoraires et de la dispense d’avance de frais. Elle se charge des tarifs médicaux, même si le médecin pratique des dépassements d’honoraires, sauf en cas d’exigences particulières, par exemple des visites en dehors des heures habituelles ou visite à domicile non justifiée.

Le montant de l’aide pour une complémentaire santé dépend de l’âge du bénéficiaire, voici la part pour une attestation-chèque :

Moins de 16 ans : 100 euros

De 16 à 49 ans : 200 euros

De 50 à 59 ans : 350 euros

60 ans et plus : 550 euros

Prenons l’exemple d’une famille bénéficiant de cette aide, les parents ont 44 et 52 ans et les deux enfants 12 et 14 ans. Cette famille recevra au total 200 + 350 + 100 + 100 = 750 euros.
Afin d'obtenir l'aide complémentaire santé, il suffit de remplir un formulaire fournis par la Caisse d'Assurance maladie.

Munie de la carte vitale, toute personne prestataire de l’Assurance maladie ayant le statut d’assuré social ou d’ayant-droit peut tirer avantage du tiers payant. Cette aide sociale, sous forme de chèque, est présentée à l'assureur, ce dernier déduit le chèque de la prime annuelle du contrat. Le titulaire de la mutuelle recevra la petite carte mutuelle de tiers payant qu’il n’aura qu’à présenter aux professionnels de la santé.
A noter : En tant que bénéficiaire de l’ACS, on peut également obtenir des réductions de prix sur le gaz ou l’électricité !

Cependant, il faut savoir que la gestion du tiers payant est administrée par des organismes externes travaillant souvent pour plusieurs mutuelles ou compagnies d’assurance. Pour profiter d’une offre de soins importante, La Mutuelle Générale a par exemple décidé de collaborer avec Almerys.

Almerys prédispose d’un réseau de plus de 136 000 professionnels de santé (pharmaciens, opticiens, dentistes, centres mutualistes, établissements hospitaliers, laboratoires…). C’est l’un des premiers réseaux en France offrant le tiers payant, il couvre la métropole mais aussi les DOM. Si le professionnel de santé consulté est au service du réseau Almerys, alors le patient sera libéré de l’avance des frais.
Attention : Même si votre mutuelle pratique le tiers payant, pas tous les professionnels de santé acceptent ce service. La prise en charge est automatique pour les médicaments, cependant, lorsqu’il s’agit de dépenses d’optique, de prothèse auditive ou dentaire, il faudra passer par des documents à transmettre à la mutuelle. Souvent le professionnel de santé s’en occupe.


Comparateur de mutuelles santé

Haut de page

Comparateur mutuelle santé : combien coûte une complémentaire santé ?

Depuis le 1er janvier 2012, les organismes assureurs sont obligés de faire savoir aux assurés comment ils administrent leurs frais de gestion et d’aquisition. Une loi pour plus de transparence dans le marché des assurances.

Selon l’Ufc-Que choisir, les Français dépensent chaque année au total environ 42 milliards d’euros, soit 665 euros par personne pour se faire soigner. 60 % de ses fonds sont destinés au paiement des mutuelles, 40 % sont attribués au paiement direct, sous forme de forfaits, franchises et dépassements d’honoraire.

D’après l’étude IPAP publiée par assuraland.com et mutuelleland.com en janvier 2012, le tarif moyen d’une mutuelle santé se situe autour de 650 euros par an, soit 54 euros par mois.
Le tarif moyen pour une couverture basique est entre 20 et 30 euros par mois. Pour un contrat plus couvrant, il faudra investir entre 150 et 200 euros par mois, c’est ce que précise le Lynx. Un adulte payera donc en moyenne 25 euros par mois, un couple avec enfants cotisera environ 150 euros par mois. Il existe également une mutuelle low-cost (très peu couvrante) à partir de 10 euros par mois.

Si on part des chiffres de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) de 2013, les mutuelles prennent en charge 13,7 % de la consommation de biens et de soins médicaux et reversent chaque année à leurs assurés 25,8 milliards d’euros de prestations.

En effet, vu le désengagement de la Sécurité sociale, les tarifs pour soins médicaux et les dépassements d’honoraire en hausse,se faire soigner est devenu difficile sans complémentaire santé. Sortir de sa poche chaque mois entre 50 et 120 euros pour une complémentaire santé n’est pas évident pour tous.

Comparateur mutuelle santé : les contrats responsables

La plupart des complémentaires santé sont dites "responsables et solidaires", c'est-à-dire elles n'imposent aucune information médicale, elles n'exigent pas des cotisations en fonction de l'état de santé des assurés.

La loi définit une complémentaire santé comme "responsable" quand celle-ci incite le respect de parcours de soins coordonnés. C'est lorsque l'assuré a le droit de désigner son propre médecin traitant auprès de sa caisse d'assurance maladie.

Les complémentaires santé remboursent au minimum :

  • 30 % du tarif des consultations médicales
  • 30 % du tarif des médicaments à vignette blanche, remboursables à 65 % par la Sécurité sociale
  • 35 % du tarif des examens de biologie médicale prescrits
  • Le ticket modérateur d'au moins 2 prestations de prévention définies par la réglementation

Ce matin même, le mercredi 19 novembre 2014, le nouveau décret pour les contrats dits "responsables" a été proclamé et entrera en vigueur le 1er avril 2015. C'est décidé. Cette réforme a pour but de limiter les dépassements d'honoraires et de mettre fin aux prix absolument démesurés pour les soins optiques et d'hospitalisation.

Bien que les nouveaux plafonds ont pour but de freiner les prix librement fixés par certains médecins, le président de la Mutualité Française Etienne Caniard souligne une hausse des tarifs des mutuelles.

Suite à cette nouvelle loi, les mutuelles se verront obligées d'augmenter leurs niveaux de garantie et leurs taux de remboursement. Par conséquent, cela aura un effet négatif pour les prix des contrats mutuelles. Lisez tous les détails et opinions sur ce nouveau décret dans l'article Le nouveau décret pour les contrats responsables, des mutuelles bientôt plus chères.

Haut de page

Mutuelle maladie ou assurance santé privée : la bonne couverture médicale

Plusieurs organismes, mutuelles santé, compagnies d’assurance, banques proposent des contrats d’assurance santé privée dans le but de compléter la prise en charge de la Sécurité sociale obligatoire. Il y a alors autant de formules de contrats d’assurance maladie privée qu’il existe de mutuelles et de sociétés d’assurance. Le point commun de chacune des formules proposées reste la couverture de vos dépenses médicales.

De la simple consultation chez un généraliste à vos frais de pharmacie, de radiologie en passant par vos dépenses pour des analyses en laboratoires, la mutuelle se charge d’une partie ou de la totalité du ticket modérateur. L’assurance privée vous couvre également en cas d’hospitalisation et s’avère particulièrement utile pour les frais optiques, dentaires ou auditifs. Naturellement, les postes de santé pris en charge ainsi que les niveaux de remboursement sont fonction de la formule adoptée.

Pour bénéficier des remboursements proposés par une assurance médicale, vous devez souscrire un contrat qui stipulera les garanties et les niveaux de couverture auxquelles vous pourrez prétendre. Les formules diffèrent alors, en fonction de vos informations personnelles. L’assurance maladie privée présente la particularité de s’adapter à votre cas particulier. Si vous souhaitez un contrat pour toute votre famille votre mutuelle maladie vous proposera des formules adaptées à vous, votre partenaire et les petits. Par ailleurs, une entreprise peut faire profiter ses salariés d’un contrat collectif, une complémentaire santé obligatoire leur assurant ainsi une couverture santé des plus intéressantes.

Mutuelle, institution de prévoyance ou société d'assurance, que choisir ?

Dans le langage courant, pour définir un contrat conclu avec un organisme assureur, on parle de « mutuelle santé » alors que le terme correct est « complémentaire santé ». L’organisme assureur peut être une mutuelle, une assurance ou bien une institution de prévoyance. Voici leur explication :

  • Société d’assurance : entreprise de capitaux, régie par le code des assurances, société à but lucratif. Contrairement aux mutuelles, l’assurance vend ses produits pour en tirer des bénéfices.
  • Institution de prévoyance : régie par le code de la Sécurité sociale, par délégation du régime obligatoire, l'institution de prévoyance intervient pour la couverture de risques de prévoyance et de santé.
  • Mutuelle : institution à but non-lucratif, régie par le code de la mutualité, repose sur la solidarité entre les membres, les cotisations de chaque membre forment les fonds et le financement des remboursements des frais médicaux.
  • Pour encore mieux comprendre la différence entre ces organismes assureur, cliquez ici !

Mutuelle entreprise obligatoire en 2016

Aujourd’hui trois salariés sur quatre, soit 13 millions Français ont souscrit une mutuelle entreprise obligatoire. Le contrat groupe est exigé dans certains secteurs, notamment HRC (hôtel, restaurant, café), agricole, architecture, transport et coiffure.

La loi du 14 juin 2013, relative à la sécurisation de l’emploi, anticipe une généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé.

Depuis le 1er janvier 2016, chaque chef d'entreprise sera tenu d’imposer une mutuelle entreprise à l’ensemble de ses salariés.

L'employeur finance au moins 50 % des cotisations et bénéficie d'avantages fiscaux s'il respecte les conditions déterminées. Depuis le 1er janvier 2013, la cotisation de la part du salarié est devenue un revenu imposable, une somme déduite de sa rémunération brute et reportée sur sa feuille de salaire.
Cette décision rétroactive sur les revenus de l’année fiscale 2013 est dite de rétribuer aux finances publiques près de 960 millions d’euros ! Cette imposition des mutuelles provoque une ascension des impôts, comprise entre 90 et 150 euros par contribuable.
En cas de chômage, le salarié garde les mêmes garanties dans la limite de 12 mois, mais ce dernier doit dorénavant continuer à cofinancer sa complémentaire santé, sur le même niveau.

La mutuelle d'entreprise doit couvrir des garanties minimales telles que :

  • le forfait journalier hospitalier intégral
  • le ticket modérateur pour tout acte remboursable par la Sécurité sociale
  • les prothèses et soins d'orthodontie doivent être pris en charge à 125 % de la base de remboursement
  • les soins optiques sont remboursés en fonction de différents niveaux, selon la prestation exigée. Des montants planchers et des plafonds sont prévus.

Si le salarié n'est pas satisfait des remboursements de sa mutuelle entreprise, alors il pourra négocier une sur-complémentaire, afin d'être encore mieux rembourser sur ses besoins de santé.

Comparateur mutuelle santé : comment changer de mutuelle ?

Être assuré c'est bien, mais réagir c’est mieux ! Les mutuelles de prévoyance santé se font la concurrence et les tarifs ne cessent de se surpasser ! Que faire si vous n’êtes pas satisfait de votre mutuelle ou bien si vos besoins et votre situation personnelle ont changé ? Comment fait-on pour changer lorsqu'on a déjà une mutuelle ? Rien de plus simple. De manière générale, une mutuelle a une durée de un an. Afin de terminer le contrat, il suffit de soumettre à votre mutuelle une lettre de résiliation mutuelle santé au minimum deux mois avant la fin de votre contrat.

Cela ne pourra pas vous être refusé grâce à la loi Chatel du 1er juin 2006. Dans certaines situations, il est possible de résilier la mutuelle hors période prévue. Afin d'avoir une demande de résiliation valable, il faut que votre lettre de résiliation soit datée et signée. Elle doit contenir vos coordonnées et numéros de contrat. Vérifiez que vous avez bien ajouter la date de la lettre et l’accusé de réception, afin de justifier le respect des délais prévus. Si vous vouliez résilier avant l’échéance annuelle de votre contrat, indiquez votre motif de résiliation:

  • Souscription obligatoire de mutuelle entreprise
  • Déménagement à l’étranger (sous un délai de trois mois)
  • Changement de régime matrimonial
  • En cas de non-respect de la loi Chatel
  • Hausse inattendue des cotisations

Haut de page